Un chapelet de stars au Théâtre Princesse Grâce

Un chapelet de stars au Théâtre Princesse Grâce

La théâtre est à la fête cette saison à Monaco avec Fabrice Luchini, Carole Bouquet, Raphaël Personnaz, Pierre Arditi, Mathilde Seigner, Charles Berling, Jean-Pierre Daroussin… Le TPG offre une programmation exceptionnelle, riche en comédiens chevronnés.

Fabrice Luchini pour lancer la saison du théâtre Princesse Grâce. Les amateurs ne pouvaient guère rêver mieux. Le comédien sera sur les planches monégasques, les 10 et 11 octobre, pour deux représentations de son spectacle « Des écrivains parlent d’argent ». Avec son style truculent si caractéristique, Luchini convoquera Charles Péguy, Sacha Guitry, Marcel Pagnol ou Emile Zola… Fous rires garantis ! Suivront « A toi pour toujours, ta Marie-Lou », de Michel Tremblay (le 18) et « Ramsès II », avec le duo François Berléand-Eric Elmosnino, le 28 octobre. Que du beau monde…

Et la suite de la programmation est tout aussi riche en têtes d’affiche. En novembre, Carole Bouquet est attendue pour incarner des personnages d’« Heureux les Heureux », le roman de Yasmina Reza. Puis, ce sera au tour de Raphaël Personnaz de porter « Vous n’aurez pas ma haine », un récit poignant sur les attentats du Bataclan, à Paris, en novembre 2015. En décembre, place à la pièce « Sulki & Sulku ont des conversations intelligentes », de Jean-Michel Ribes et à « Terminus », d’Antoine Rault, avec Lorant Deutsch (le 20).

L’année redémarre en fanfare

A peine le temps de souffler et l’année redémarre en fanfare avec trois pièces en janvier dont, notamment, « Le Fils », de Florian Zeller, auteur primé par le prix Prince-Pierre en 2003 (le 24). Yvan Attal et Rod Paradot tiendront les rôles principaux.

En février, Charles Berling, Jean-Pierre Darroussin et Alain Fromager sont attendus sur les planches monégasques pour présenter « Art » de Yasmina Reza, encore elle. Puis, seul sur scène, assis sur une chaise derrière une table, Pierre Arditi lira ses textes préférés (le 25).

Viendront ensuite, au mois de mars, Mathilde Seigner et Richard Berry dans « La Nouvelle » d’Eric Assous (le 7) ou encore Francis Huster pour « Horowitz, le pianiste du siècle » (le 23). En avril, Vicent Dedienne jouera, en costume, « Le jeu de l’amour et du hasard », de Marivaux. Le 30, les amateurs retrouveront le couple Michel Fau-Mélanie Doutey dans « Douce-amère », signée Jean Poiret. Enfin, la pièce « Intra Muros » d’Alexis Michalik conclura la saison, le 7 mai.

Bref, une programmation de toute beauté pour une saison pleine de promesses !

 

Laissez un commentaire