Charles Aznavour est mort dans la nuit de dimanche à lundi dans sa maison de Provence. Il laisse un immense patrimoine artistique.

C’est dans sa maison des Alpilles, en Provence, que Charles Aznavour s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi. Les hommages se multiplient pour l’un des derniers géants de la chanson française, soixante-dix ans de carrière dont, au moins, quarante « en haut de l’affiche ». Et des chiffres qui donnent le tournis. Près de 1400 chansons dans six langues différentes. Des milliers de concerts dans quatre-vingt-deux pays. Plus de 100 millions de disques vendus dans le monde entier, parmi lesquels quelques titres inoubliables : « Emmenez-moi », « Je m’voyais déjà », « Hier encore »…

Aznavour nourrissait une passion pour les mots

Plus qu’une célébrité de la variété, mieux qu’un prodige de la chanson, Aznavour était avant tout un poète qui nourrissait une passion sincère pour les mots. Mon pays c’est la langue française », répétait souvent ce fils d’immigrés arméniens, né à Paris le 22 mai 1924. Il inspira ainsi de nombreux rappeurs, ces « dignes héritiers des poètes », disait-il à leur propos. Mais Aznavour n’en cultivait pas moins un esprit cosmopolite qui le fit chanter en anglais, en espagnol, en italien, en russe… et devenir une star au Japon, aux Etats-Unis où au Moyen-Orient.

L’un des rares artistes élevés au rang d’icône de son vivant fut aussi un acteur. Sa carrière au cinéma compte 63 apparitions dans des films aux fortunes diverses, dont quelques-uns furent tournés avec les plus grands réalisateurs : Truffaut, Cocteau, Chabrol, Schlöndorff…

L’auteur et interprète de « La Bohème » aurait dû se produire sur la scène du Grimaldi Forum le 5 juin dernier. Une mauvaise chute l’avait contraint à annuler ce rendez-vous avec la principauté. Mais Monaco reste le lieu de son dernier concert azuréen. Le 6 août 2016, le chanteur décédé à l’âge de 94 ans, avait envoûté le public de la Salle des Etoiles du Sporting Monte-Carlo. Charles Aznavour laisse sur le Rocher, comme un peu partout dans le monde, le souvenir d’un immense artiste à la joie communicative.