Le Master de piano de Monaco s’est déroulé tout au long de la semaine dans la salle Garnier. Il a récompensé cette année le pianiste italien Alexandre Gadjiev.

L’italien d’origine russe Alexandre Gadjiev a remporté le Master de piano de Monaco. Retransmise samedi soir sur Radio classique, sa superbe interprétation du 3e concerto de Rachmaninov, accompagné par le philarmonique de Monte Carlo, a charmé le jury. Ce dernier l’a couronné au détriment du français Geoffroy Couteau, autre finaliste de ce concours très prisé fondé par le pianiste niçois Jean-Marie Fournier.

Pour l’italien, c’est l’aboutissement d’un véritable parcours du combattant. La compétition n’admet en effet qu’un nombre restreint de candidats sélectionnés sur des critères précis. Les conditions ? Etre âgé de moins 40 ans. Avoir déjà été finaliste d’un concours international. Posséder un répertoire important et varié, permettant de jouer entre 4 et 5 heures de musique. Concourir pendant toute une semaine… et faire preuve d’une détermination sans faille. Parmi les dix candidats sélectionnés cette année, beaucoup étaient d’ailleurs des concertistes professionnels.

Le jury, composé entre autres des pianistes Philippe Bianconi, Elisso Bolksvade et Akiko Ebi, du directeur du festival du Vigan Christian Debrus, ou de l’ex-directeur de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo René Croési, a récompensé l’expression de la sensibilité tout personnelle d’Alexandre Gadjiev. Un choix appuyé par le coureur automobile Thierry Boutsen. Seul « non-professionnel » du cénacle, son vote avait le même poids que celui des autres jurés.

Le président du Master, le chef d’orchestre Philippe Entremont, a remis au lauréat le prix « Prince Rainier III », d’une valeur de 30 000 euros. Conformément à l’usage, Gadjiev s’est également vu proposé une tournée de concerts en France et à l’étranger. Le début d’une brillante carrière ?