Il reste des places pour les deux représentations de « Samson et Dalila » au Grimaldi Forum. Un spectacle magnifié par la voix envoûtante de la mezzo-soprano géorgienne Anita Rachvelishvilli.

Lundi dernier, Monaco a célébré sa fête nationale. Parmi les multiples festivités et célébrations qui ont égaillé la journée, la représentation de « Samson et Dalila », lundi soir au Grimaldi forum, a particulièrement enchanté les spectateurs. De l’avis général, la magie de cet opéra de Camille Saint-Saëns a créé une communion rare dans une salle remplie de femmes en robes de soirée et d’hommes en smokings sombres. Dans la loge princière, le prince Albert II, son épouse, la princesse Charlène et sa sœur, la princesse Stéphanie, ont pu apprécier la voix envoûtante de la mezzo-soprano géorgienne Anita Rachvelishvilli.

Rachvelishvilli « habite » son personnage

Seule voix de femme, celle qui est reconnue pour son talent dans le monde entier est la vedette de ce chef d’œuvre lyrique qui fut joué à l’Opéra de Paris, en 2016. La chanteuse « habite » véritablement son personnage, Dalila, figure féminine fatale qui séduit Samson pour mieux trahir son secret.

A ses côtés, le ténor letton au physique impressionnant, Aleksandrs Antonenko, est l’autre soliste de cette fable biblique au parfum capiteux. Les entourent les voix graves d’André Heyboer, de Julien Béronèse et de Nicolas Courjal. Derrière, dirigé par le chef d’orchestre Kazuki Yamada, le Philharmonique de Monte-Carlo assure la note. Tout comme les chœurs menés par Stefano Visconti.

La mise en scène, signée Jean-Louis Grinda, innove avec bonheur. Des séquences vidéos s’invitent ainsi dans des décors – conçus par l’artiste italien Agostino Arrivabene – évoquant le monde biblique tel un péplum hollywoodien. Pour finir, la célèbre « bacchanale », qui constitue le clou du spectacle, est chorégraphiée par Eugénie Andrin et dansée par le ballet de l’Opéra de Shanghai. Grandiose !

Bonne nouvelle, « Samson et Dalila » sera joué encore deux fois en principauté, ce jeudi soir et dimanche prochain. Et il est encore temps de réserver des places.