Exposer la danse sous toutes ses formes, telle est l’ambition artistique affichée par Jean-Christophe Maillot, directeur de la compagnie des Ballets de Monte-Carlo, à l’occasion de l’édition 2018 du Monaco Dance Forum, qui se tiendra du 8 au 16 décembre.

Un Forum à l’écoute d’un art en mouvement permanent. Un Forum « prescripteur », au soutien d’une production à l’étonnante pluralité. Et un Forum pour rassembler tous celles et ceux qui font vivre la danse. C’est cette triple mission que le chorégraphe Jean-Christophe Maillot a accepté d’assurer en prenant les rênes des Ballets de Monte-Carlo en 1993. La preuve encore cette année avec une programmation prestigieuse, internationale et multiforme.

Tradition, modernité, éternité

Le festival ouvrira en grande pompe les 8 et 9 décembre avec En compagnie de Nijinski, un hommage rendu à l’immense figure du ballet russe. Au programme, quatre chorégraphies accompagnées par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, dirigé par Kazudi Yamada. Puis, le 10, direction l’Inde avec Rising d’Aakash Odedra, un spectacle en quatre solos créés par Aakash et trois autres chorégraphes. Le festival nous emmènera ensuite en Grèce avec The Great Timer, au cœur de l’imaginaire visuel renversant de Dimitris Papaioannou. Le 13 décembre, Kukai Dantza et Marco Morau revisiteront la danse traditionnelle basque avec leur insolite Oskara, tandis que, le lendemain, dans Grand finale, l’Israélien Hofesh Shechter entremêlera musique, danse et théâtre pour dérouler sa vision engagée, à la fois belle et sombre, d’un monde en chute libre. Enfin, les 15 et 16 décembre, le Monaco Dance Forum s’achèvera avec le néoclassique Noé du Malandin Ballet Biarritz, digression dansée autour du mythe du Déluge et de l’avenir de l’humanité…

C’est donc l’univers chorégraphique dans toute sa diversité qui se donnera à voir du 8 au 16 décembre 2018, de l’Opéra de Monte-Carlo au Grimaldi Forum en passant par le Théâtre des Variétés. Une fascinante rencontre de tradition et de modernité destinée à mieux faire valoir l’universalité de cet éternel langage du corps qu’est la danse.

Pour en savoir plus : www.balletsdemontecarlo.com/fr