Près d’un demi-million de visiteurs ont été accueillis dans les deux pavillons de la Cité interdite (Beijing) durant les deux mois qu’a duré l’exposition Princes et Princesses de Monaco, clôturée le mois dernier.

Une vision d’ensemble et un matériel inédit : tel a été le mot d’ordre de l’événement lancé en octobre à Beijing, à l’occasion de de son installation au cœur de la Cité interdite. Couvrant sept siècles d’Histoire et racontant aussi bien la vie politique princière que le versant plus romanesque de la trajectoire de la famille Grimaldi, Princes et Princesses de Monaco a rencontré un vif succès. Deux cent cinquante pièces avaient été installées dans les deux pavillons, avec une scénographie respectant la chronologie des événements.

Un succès au forum  

Argenterie, bijoux, bustes, peintures, documents et autres photographies jalonnaient ainsi le parcours des visiteurs pékinois qui ont notamment plébiscité les manuscrits originaux qui y étaient montrés. Une particularité que les organisateurs ont expliquée par le goût prononcé du public chinois pour la calligraphie et le papier. Le Grimaldi Forum, en charge de la manifestation, ainsi que le Palais, qui a ouvert ses collections aux conservateurs, a pu donc se réjouir de la popularité rencontrée par Princes et Princesses de Monaco, et compte bien rebondir sur cette expérience réussie. L’exposition pourrait donc devenir itinérante et gagner d’autres lieux d’Asie ou d’Europe dans les années à venir.