Privé de Ballon d’or, Kylian Mbappé se console avec le prix Kopa

Privé de Ballon d’or, Kylian Mbappé se console avec le prix Kopa

Kylian Mbappé espérait obtenir le Ballon d’or 2018. Il se contente du prix Kopa qui récompense le meilleur joueur de moins de 21 ans.

La cérémonie, organisée par le magazine France Football, s’est déroulée lundi au Grand Palais, à Paris. Les Français espéraient qu’un joueur de Didier Deschamps repartirait avec le trophée. Mais c’est Luka Modric, annoncé comme le grand favori, qui a été élu Ballon d’or 2018. Le Croate met fin à la suprématie de plus de dix ans de son ancien coéquipier Christiano Ronaldo et de l’Argentin Lionel Messi. Ce même Ronaldo et Antoine Griezmann, premier Français, complètent le podium. Une petite déception pour le camp tricolore et, notamment, pour la pépite parisienne, l’ancien Monégasque Kylian Mbappé.

Le prix Kopa pour Mbappé

À défaut de Ballon d’or, ce dernier se console avec le prix Kopa, qui récompense le meilleur joueur de moins de 21 ans. Un trophée taillé pour lui, décerné pour la première fois cette année. En revanche, pour la récompense individuelle reine du football mondial, le jeune Parisien, qui fêtera ses 20 ans dans quelques jours, va devoir encore patienter.

En décrochant la quatrième place du classement, il échoue au pied du podium de ce palmarès 2018. Sa très bonne année, avec en particulier une victoire en coupe du monde, où il a marqué quatre buts et fait des différences phénoménales à chaque fois qu’il prenait le ballon, n’a pas suffi à convaincre l’ensemble des votants – 176 journalistes du monde entier. Ainsi, l’élimination du Paris-Saint-Germain en huitièmes de finale de la Ligue des champions face au Real Madrid n’a certainement pas joué en sa faveur. D’autant plus que le natif de Bondy, en région parisienne, a connu une période plus compliquée sur le plan du jeu en fin de saison dernière.

« Reculer pour mieux sauter »

Rien d’inquiétant cependant. Comme le notait l’ancien milieu de terrain Alain Giresse, à la fin de la cérémonie : « Pour ce qui concerne Mbappé, il n’y pas péril en la demeure, et je pense que c’est reculer pour mieux sauter. Mais peut-être que si ses matchs de Ligue des champions avaient été plus aboutis, il aurait emporté plus de voix. Enfin, je pense qu’il ne faut pas négliger le critère numéro 3 d’attribution du Ballon d’or qui touche à la carrière du joueur. Mbappé a bénéficié de l’effet découverte pendant le Mondial qui a enchanté tout le monde. Mais le Ballon d’or requiert une certaine assise et les votants attendent une permanence dans les performances. On ne devient pas un très grand joueur en un été. »

Phénomène de précocité, champion du monde à 19 ans, Mbappé a encore beaucoup de choses à prouver en club et doit encore construire sa carrière. Lionel Messi a décroché son premier ballon d’or à 22 ans, après cinq saisons au plus haut niveau avec le Barça. Christiano Ronaldo l’a obtenu pour la première fois à 23 ans, alors qu’il jouait déjà depuis six saisons en professionnel et qu’il explosait les records avec son club de Manchester United.

Faut-il qu’il quitte la Ligue 1 ?

Patience donc. « Au niveau de l’équipe nationale, il a tout ce qu’il faut, expliquait encore Alain Giresse, deuxième du Ballon d’or 1982. Ensuite, si le PSG est capable de se qualifier pour une finale de la Ligue des champions, il bénéficiera d’une exposition nécessaire. Mais si son seul support est la Ligue 1, ça ne sera pas suffisant. Notre championnat n’est pas assez suivi à l’étranger. »

Faudra-t-il qu’il quitte la Ligue 1 pour obtenir suffisamment de visibilité ? Éternelle question autour du championnat de France, capable depuis peu d’attirer des joueurs de renommée internationale comme Neymar, mais souffrant toujours d’un déficit de notoriété par rapport à ses voisins espagnols, anglais, italiens, voire allemands.