L’AS Monaco a sombré contre Strasbourg samedi soir sur la pelouse du Stade Louis II, dans le cadre de la 21e journée de Ligue 1. Une défaite cinglante marquée par une expulsion précoce et un arbitrage pointé du doigt.

Toujours pas de victoire à domicile pour les monégasque. Le club de la Principauté a plié une nouvelle fois au Louis II, cette fois ci sévèrement corrigé par le RC Strasbourg avec un score de 5-1.

Le match débutera très mal pour les hommes de Thierry Henry, qui se voit réduits à 10 dès la 7e minute avec l’expulsion du défenseur Naldo. Quelques minutes plus tard, Ajorque profitera de cette faiblesse défensive pour inscrire de la tête le premier but strasbourgeois (14′). Puis c’est Thomasson qui aggravera la marque cinq minutes plus tard, de la tête une nouvelle fois (19′).

Falcao redonnera espoir aux monégasques. Le colombien adressera une magnifique frappe croisée du gauche, suite à une passe millimétrée de Youri Tielemans, réduisant la marque à 1-2 (22′). Le score restera tel quel jusqu’à la pause.

La seconde période s’avérera catastrophique pour les Rouge et Blanc. Servi par Ajorque, Sissoko se chargera d’enfoncer le premier clou de la mi-temps (64′), suivi de près par Ajorque qui s’illustrera une nouvelle fois, après avoir battu la défense monégasque (68′). Fofana assurera le final dans les arrêts de jeu. Score final : 5-1 pour le RC Strasbourg.

Thierry Henry dénonce l’arbitrage et la défaillance de la VAR

Très remonté en conférence de presse après la rencontre, Thierry Henry n’a pas hésité à pointer du doigt l’arbitrage et l’inefficacité de la VAR, entraînant notamment un penalty oublié en seconde période sur Rony Lopes.

« La VAR n’a pas fonctionné lors de la faute sur Rony Lopes. Pourquoi la VAR ne fonctionnait pas ? Elle a marché de nouveau après. Bizarre. L’arbitre m’a dit que la VAR n’a fonctionné à ce moment. Depuis mon arrivée je n’ai dit sur les arbitres ni sur le VAR. Là c’est un peu trop pour moi. On a été beaucoup mieux à 10 en première période. Et c’est à ce moment là qu’on a marqué et qu’on aurait dû avoir ce penalty »

Pascal Garibian, directeur technique de l’arbitrage admet de son côté un dysfonctionnement de la vidéo, revenant sur l’incident pour RMC Sport :

« Je vous confirme qu’à partir de la 44e minute, les assistants vidéo ont été confrontés à une panne d’écrans, qui étaient noirs. Ils étaient donc dans l’incapacité de remplir leur mission d’assister l’arbitre. La mi-temps n’a malheureusement pas permis au prestataire, Hawk Eye, de rétablir le fonctionnement de ces écrans. Au début de la seconde mi-temps, et dans le respect du process d’information et de transparence qu’impose le protocole de l’assistance vidéo, les entraîneurs ont été informés que le VAR était en panne avant la reprise du match. Les capitaines ont également été informés par l’arbitre François Letexier. A la 68e minute, quand l’assistance vidéo était de nouveau opérationnelle, là aussi, les acteurs ont été informés. »

Une panne bien malvenue pour Thierry Henry et ses hommes qui demeurent une semaine de plus dans la zone relégable après cette défaite face à Strasbourg.

Prochain rendez-vous : mardi contre Metz en 1/16ème de finale de la Coupe de France.