Le Nouveau Musée National de Monaco en transition

Le Nouveau Musée National de Monaco en transition

En ce début d’année où les lieux culturels multiplient les annonces concernant leurs programmes à venir, le Nouveau Musée National de Monaco assume une période de calme. En cause, la fermeture temporaire de la Villa Sauber et de la Villa Paloma, qui n’est pas pour autant synonyme d’oisiveté.

Le 6 janvier s’achevait l’exposition Tom Wesselmann, La Promesse du Bonheur, conçu par Chris Sharp. Elle s’étendait sur les trois étages de la Villa Paloma. Depuis, la superbe bâtisse du boulevard du Jardin Exotique a fermé ses portes, pour quelques mois de travaux d’entretien. Du côté de la Villa Sauber, autre espace d’exposition sous la tutelle du NMNM, la fermeture semble être partie pour durer. Un chantier de restauration et d’agrandissement, prévu pour ces temps-ci, devait s’y établir. Faut d’obtention d’un budget de l’Etat à date, ces ajustements ont été ajournés. En attendant, les salles d’exposition ont été transformés. Les petites mains s’y affairent, afin d’y faire un état des lieux des collections du Musée.

De retour au printemps

Mais les amateurs d’art devraient vite retrouver leur lieu de prédilection. La Villa Paloma sera rouverte à compter du 18 avril. A cette date, une exposition consacrée au peintre italien Ettore Spalletti sera accrochée, et restera visible jusqu’au 3 novembre. L’occasion de découvrir ce plasticien abstrait à l’ambiance colorée et pastel dans un écrin fraîchement réaménagé et embelli.