Spectacles dans la principauté, tournée à l’internationale et transmission sont au programme de cette trente-quatrième année des Ballets de Monte-Carlo. L’institution d’art chorégraphique vient de révéler son programme pour le printemps 2019.

Un mois après la présentation de Grand Finale, la pièce du chorégraphe Hofesh Schechter, qui a clos l’année 2018 des Ballets de Monte-Carlo au Grimaldi Forum, la compagnie dirigée par Jean-Christophe Maillot a présenté ses nouveautés à venir. L’une a retenu l’attention des habitués des spectacles du Rocher : Créations, qui se tiendra du 25 au 28 avril, verra ainsi les danseurs monégasques être accompagnés par la musique d’Antonio Castrignano. Le compositeur avait déjà œuvré sur le Rocher en 2017 à l’occasion de la très réussie F(ê)aites de la danse !. M. Maillot, côté mise en scène, y dirigera la troupe dans un hommage flamboyant à Maurice Béjart. L’événement, qui aura lieu Salle des Princes, sera accompagné d’une création de Goyo Montero.

Succès à l’export

Les prochains mois vont être riches en voyage pour les danseurs des Ballets de Monte-Carlo. Outre des représentations au Théâtre des Champs-Elysées à Paris du 8 au 10 février, ils vont notamment présenter Lac à Saint-Domingue (et en Australie fin juin), puis Cendrillon en Chine, à Xi’An et à Pékin. Début juin, c’est en Corée que la création de Jean-Christophe maillot d’après le fameux conte sera montrée. Mais les danseurs professionnels ne seront pas les seules vedettes du printemps chorégraphique de la compagnie. L’académie Princesse Grace, l’unes des plus importantes école au monde dans le domaine, sera mis à l’honneur à l’occasion de son gala annuel, les 21-22-23 juin, salle Garnier à l’Opéra de Monte-Carlo. Une belle occasion de découvrir en avance les futurs grands noms des entrechats !