Laine rebelle, une association azuréenne, entend bien créer des liens entre les acteurs de la filière de la laine. Des liens durables, éthiques et écologiques pour consolider le tissu économique local. Zoom sur une initiative 100 % pure laine…

Profiter des espèces locales

Rien que dans le département des Alpes-Maritimes, quelque 25 tonnes de laine sont produites chaque année. Sur cette production totale, une grande partie est vendue puis exportée à l’étranger avant d’être transformée. Une partie est tout simplement détruite. L’association Laine Rebelle entend donc créer une filière laine afin de valoriser la production. Et plus particulièrement celle des races de brebis locales des Préalpes d’Azur : les races mérinos, brigasque ou encore Préalpes-du-Sud.

Construire les maillons de la chaine

Une fois la laine achetée, Laine rebelle fait intervenir divers partenaires régionaux pour laver les stocks et filer la laine. Les quatre fondatrices de l’association souhaitent boucler la boucle et aller au bout de la chaine de production. Elles ont donc lancé une campagne de financement participatif pour faire l’achat d’une machine à tricoter digitale. La générosité a été au rendez-vous puisque Laine rebelle a récolté plus de 9 000 euros. De quoi investir également dans une surjeteuse.

Une belle initiative à suivre de très près pour les habitants de la région qui souhaitent encourager l’économie locale !