Claire Béhar a été nommé directrice du Comité régional du tourisme de Côte d’Azur. Une région qu’elle connaît particulièrement bien.

Claire Béhar connaît sa Côte d’Azur sur le bout des doigts. Elle y a grandi, fait ses études et commencé à travailler. Diplômée de l’université de Nice-Sophia Antipolis, où elle a passé un doctorat en sciences économiques, elle débute sa carrière en 2003 en tant qu’ingénieur au CNRS. Elle exerce ensuite les mêmes fonctions chez Telecom Valley puis auprès du syndicat Sophia Alpes-Maritimes. En 2009, elle intègre le Conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Mise en oeuvre du plan de croissance pour l’économie touristique

C’est au sein de la collectivité territoriale qu’elle acquière nombre des compétences pour lesquelles elle est aujourd’hui reconnue. Ainsi, en tant que chef du service Europe et Tourisme, elle remplit des missions d’ingénierie pour le développement de la mobilité touristique ou coordonne le déploiement de chartes d’accueils touristiques. C’est également elle qui impulse et pilote des projet européens, comme le Festival des jardins de la Côte d’Azur, une belle réussite. Elle participe surtout au plan de relance touristique après l’attaque terroriste de Nice du 14 juillet 2016.

Au comité régional du tourisme, la nouvelle directrice aura en charge la mise en oeuvre du plan de croissance pour l’économie touristique. Un projet ambitieux, qui court jusqu’en 2022, resserré autour de trois axes stratégiques : attractivité, compétitivité et innovation. Cette feuille de route, qui comprend une centaine d’opérations, a l’ambition d’exporter les valeurs de la marque France Côte d’Azur afin de conquérir de nouvelles clientèles, de nouveaux ambassadeurs, de faire adhérer au projet de nouvelles entreprises, institutionnels et influenceurs. Claire Béhar devra également veiller à l’équilibre entre les territoires du littoral et de la montagne.