Transition énergétique : un bilan prometteur

Transition énergétique : un bilan prometteur

Le 29 mars dernier s’est tenue la Conférence annuelle pour la Transition Energétique au Yacht-Club de Monaco. En présence du S.A.S. le Prince Albert II et d’une partie du gouvernement, l’heure était au bilan des actions mises en place pour rendre la Principauté plus verte.

 

Selon quelques habitués de cette conférence, il n’y a jamais eu autant d’enthousiasme pour cet événement. Il faut dire que la question de la transition énergétique est devenue un enjeu local (et mondial) majeur.  Au sein du Ballroom du Yacht-club, Marie-Pierre Gramaglia, ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, a dressé un bilan très prometteur. Pour rappel, en 2017, la Mission pour la transition énergétique (MTE) avait été lancée par prince Albert.

 

Aller plus vite encore

 

Que retenir de cette conférence ? Tout d’abord la bonne mise en action des mesures prises par la Principauté en matière d’écologie ces trois dernières années : interdiction des sacs en plastique ; doublement du parc de vélos électriques, renforcement du tri sélectif ou encore la nouvelle réglementation thermique dans le BTP.

 

Ensuite, Marie-Pierre Gramaglia a rappelé l’importance de réaliser encore plus d’efforts pour répandre les bonnes pratiques aux quatre coins du territoire. Dans les prochains mois, de nouvelles mesures entreront en vigueur. Au niveau des voitures électriques en autopartage, par exemple, où le parc sera doublé et celui des vélos électriques triplé. Concernant les énergies renouvelables, la production d’énergie solaire sera doublée tandis qu’une nouvelle réglementation énergétique sera adoptée dans le secteur du BTP dans trois ans. L’objectif sera de bannir définitivement le fioul. Monaco, ville verte ? C’est une réalité en marche !