Brève

Les émissions de gaz à effet de serre à un niveau historiquement bas à Monaco

monaco-gaz-effets-de-serre
Monaco Tribune

Bonne nouvelle pour la planète. Les émissions de gaz à effet de serre de la Principauté ont diminué de 31,8% par rapport à 1990. Si certains secteurs, comme la mobilité ou l'incinération des déchets, font figure de bons élèves, celui de la construction a encore des progrès à faire.

La Direction de l’Environnement a publié le Rapport National d’Inventaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2022 de la Principauté. Résultat : en 2020, les émissions de gaz à effet de serre ont dégringolé de 31,8 % par rapport à 1990 à Monaco.

Elles ont atteint « un niveau historiquement bas », se félicite le Gouvernement. Un beau progrès quand on sait que la diminution des émissions en 2019 n’était que de 18,8%.

Secteur par secteur

Parmi les premiers de la classe, on retrouve la demande en énergie des bâtiments, la mobilité et l’incinération des déchets. Ces secteurs ont respectivement vu leurs émissions diminuer de 21%, 17% et 19% entre 2019 et 2020.

© Direction de la Communication

Un seul domaine observe une augmentation : celui de la construction. Cela s'explique par les chantiers colossaux en cours sur le territoire et notamment celui d'extension sur la mer.

Objectif –55% d’ici 2030 

Ce Rapport National d’Inventaire vient clôturer la seconde période du Protocole de Kyoto (2013-2020) dans le cadre de laquelle la Principauté s’est engagée à diminuer ses émissions de 30% en 2020. L'objectif est donc atteint.

Prochaine étape, la réduction de 55% de ses gaz d'ici 2030 et la neutralité carbone en 2050.

L'Exécutif promet de poursuivre sa démarche d’exemplarité en matière de transition énergétique et assure être « pleinement mobilisé ».