Avec une fin de chantier prévue pour 2025, la nouvelle extension en mer « Mareterra » est un projet ambitieux et titanesque, qui réserve son lot de surprises.

1. Six nouveaux hectares gagnés sur la mer

Pour faire face à la demande croissante de logements, la Principauté n’a eu d’autre choix que d’agrandir son territoire. Ici, nous parlons d’un agrandissement de six hectares, soit 3% du territoire monégasque, directement gagnés sur la mer depuis l’Anse du Portier.

Cinq nouveaux immeubles de luxe, 14 villas, un espace commercial, un nouveau port, un parking public de 165 places et un parc végétalisé verront le jour, entres autres infrastructures. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la Principauté s’étend sur la mer : depuis le début du XIXe siècle, Monaco a élargi son territoire de 20% avec, notamment, le quartier de Fontvieille qui sera prochainement rénové.

LIRE AUSSI : Place Princesse Gabriella, Promenade Prince Jacques… Découvrez les noms de rues du projet Mareterra

Anse du Portier Monaco
© Mareterra Monaco
Mareterra Monaco
© Mareterra Monaco

2. Une extension éco-responsable

Gagner des hectares sur la mer, oui, à condition, toutefois, de ne pas menacer l’environnement et en particulier les fonds marins, cause extrêmement importante pour le Prince Albert II. Voilà pourquoi les architectes du projet ont opté pour une forme courbe, afin de faciliter l’écoulement du courant marin : « ce courant est très important, parce que c’est lui qui fait vivre. Il y a une idée écologique au départ », explique Denis Valode, du cabinet d’architecture Valode & Pistre, sur le site officiel.

Les 510 m2 de Posidonia Oceanica, une herbe marine protégée, seront sauvés et des récifs artificiels seront créés pour favoriser la colonisation de la nouvelle côte maritime. Sur la terre ferme, les instigateurs du projet ont prévu la plantation de 800 arbres, la création de nids d’oiseaux et d’hôtels à insectes, ainsi que de 600 mètres de piste cyclable et de 19 000 m2 de zone piétonne.

Les logements et jardins feront aussi l’objet de mesures écologiques, comme l’installation de 9 000 m2 de panneaux solaires, 200 systèmes de recharge pour véhicules électriques ou encore l’arrosage automatique en fonction de l’humidité et des précipitations.

VOIR AUSSI : VIDEO. Monaco gagne six hectares sur la mer

3. Plus de 800 personnes participent au chantier

Pour mener à bien un projet d’une telle envergure, il a fallu mobiliser les troupes ! 800 personnes travaillent désormais sur le quartier, imaginé par les architectes Denis Valode (Valode & Pistre) et Renzo Piano (Renzo Piano Building Workshop), et le paysagiste Michel Desvigne.

Designers, architectes, ingénieurs et experts environnementaux de renommée internationale travaillent ainsi de concert pour achever ce nouvel espace qui, des mots du Prince Albert II, « incarne l’excellence et la convivialité qui font la fierté de la Principauté de Monaco. Mareterra s’intégrera parfaitement à notre littoral et sera considéré dans quelques années comme une extension naturelle de notre territoire. »

LIRE AUSSI : PHOTOS. 5 chantiers qui vont façonner le Monaco de demain

extension en mer Monaco 1 (1)
© Mareterra Monaco