Le projet de déploiement des Boucles Thalassothermiques au sein de la Principauté a fait l’objet d’un point d’étape vendredi 22 octobre : une énergie propre futuriste et très prometteuse. 

Que sont les Boucles Thalassothermiques ? Il s’agit d’une énergie renouvelable innovante, qui consiste à récupérer l’énergie calorifique de la mer pour alimenter les bâtiments en chauffage et ventilation. Monaco est l’un des précurseurs de l’utilisation de ce mode d’énergie, à l’impact nul sur l’écosystème marin.

Vendredi 22 octobre, un an après la signature de la Concession, les différents acteurs du projet étaient réunis pour détailler à la presse l’avancement du déploiement des Boucles Thalassothermiques. Le Gouvernement y a investi plus de 60 millions d’euros et est signataire du Pacte National pour la Transition Énergétique, réalisé par le concessionnaire de service public SeaWergie.

Objectif : – 7 % d’émissions de gaz à effet de serre

Depuis juillet dernier, le Complexe Balnéaire du Larvotto et le Winch sont raccordés aux Boucles Thalassothermiques. Ils seront suivis par le Centre Administratif le 8 novembre prochain, puis d’ici 2024 par le raccordement de 29 autres bâtiments. L’objectif ? Réduire de 7% les émissions de gaz à effet de serre (GES) de la Principauté, soit 6 000 tonnes de CO2 par an. 

À Monaco, 35 % des émissions de gaz à effet de serre sont produites par le chauffage et la ventilation des bâtiments. Un pourcentage qu’il est urgent de réduire, d’où l’interdiction du fioul en tant qu’énergie de chauffage qui entrera en vigueur au 1er janvier.