L’UPAW a remis un chèque de 45 000 euros à la Fondation Prince Albert II de Monaco, afin de participer à la préservation du phoque moine de Méditerranée. 

L’art peut faire des merveilles… et même sauvegarder les espèces en voie de disparition ! C’était le pari de l’association Urban Painting Around The World (UPAW) les 4 et 8 juillet derniers. Les artistes ont eu l’occasion de réaliser leurs œuvres en live devant les spectateurs curieux, au pied de la digue de Monaco. En 2020 déjà, ils avaient peint pour récolter des fonds contre la pollution en mer.

À l’issue de l’événement, la vente aux enchères des peintures a permis à l’UPAW de récolter la somme de 45 000 euros. L’association a généreusement offert la totalité du montant à la Fondation Prince Albert II dans le cadre de la Monk Seal Alliance. Cette initiative en faveur de la biodiversité vise à sauvegarder le phoque moine de Méditerranée, espèce menacée de disparition. 

Une belle action pour sauver les phoques moines

Le 21 octobre dernier, Alberto Colman, fondateur de l’UPAW, a officiellement remis le chèque de 45 000 euros à Olivier Wenden, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II. Ce dernier a déclaré : “La Fondation est très honorée de recevoir ce don au titre de son action en faveur de la préservation du phoque moine, une espèce qui semblait avoir complètement disparu il y a vingt ans. [Elle] s’est engagée de longue date dans la conservation de cette espèce emblématique, soutenant des projets en Méditerranée depuis 2011.