Trente ans après leur premier album Mlah et après 17 ans de silence, les Négresses Vertes signent un retour inattendu pour une tournée anniversaire. Accrochez vos ceintures : ce groupe survolté de la scène alternative passe par la principauté le 1er juin !

C’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Un temps où les places de concert s’achetaient chez le disquaire et où les labels indépendants résistaient avec panache aux mastodontes de l’industrie musicale. Un temps où le rock naguère tout puissant cédait le pas face aux musiques électroniques et au hip hop d’outre-Atlantique, diffusés en boucle sur une télé en Mondovision.

Générosité déjantée et énergie punk

A cette époque, la France fait entendre sa singularité et propose à sa jeunesse un rock énervé et festif, dérivé du punk. Les Béruriers Noirs – les fameux « Bérus » – avait lancé ce mouvement alternatif au début de la décennie. Formé en 1987, le groupe Négresses Vertes va lui apporter une dimension inégalée.

Issue des quartiers nord de Paris, cette troupe loufoque et déjantée invente un son métissé, alliant musique gitane et sonorités méditerranéennes, qui casse tous les codes. Accordéons de bal musette, tourbillon de cuivres, guitares sèches à l’emporte-pièce, gouaille de titi parisien : Mlah, leur premier album, est un feu d’artifice de générosité et d’énergie punk. Quelque chose d’à la fois moderne et de profondément enraciné. Et un triomphe muti-tubes vendu à plus de 300 millions d’exemplaires. Zobi la Mouche, Voilà l’été et Face à la mer lui vaut même une notoriété internationale. Les Négresses Vertes remplissent alors les salles pour des concerts mémorables, jusqu’en Angleterre, pays du rock par excellence !

Une tournée-anniversaire qui passe par Monaco

Un tournant a lieu en 1993 avec le décès du chanteur Helno, à 29 ans. Malgré la disparition de celui qui avait écrit la plupart des chansons du groupe, Les Négresses Vertes poursuivent leur carrière en se recentrant sur une musique plus électronique et en multipliant les collaborations prestigieuses (Khaled, Massive Attack…). Le groupe se sépare finalement en 2001 avant de se reformer pour fêter les 30 ans de son premier album dans une tournée-anniversaire débutée en Belgique et d’ores et déjà inoubliable. C’est dans ce cadre que les sept membres de ce groupe attachant à l’énergie tapageuse investiront la scène de l’espace Léo Ferré le samedi 1er juin. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les nostalgiques. Et pour leurs enfants qui découvriront un petit monument de l’histoire du rock français !

« Ils n’ont pas changé et leur musique non plus »

Le dernier mot revient à Peter Murray, leur producteur, grand artisan de ce retour sur scène : « Quand j’avais 20 ans et que j’ai commencé dans ce métier le premier groupe dont je me suis occupé se nommait les Négresses Vertes. Ils m’ont bizuté. Ils étaient punk. Ils étaient fous. Et géniaux. Depuis j’ai toujours espéré les remettre sur scène. Ça m’a pris du temps. Aujourd’hui c’est chose faite. Ils n’ont pas changé et leur musique non plus. Hasta la vista ! »

Les Négresses Vertes – Le MLAH Tour – Samedi 1er juin à 20h30, à 20h30 à l’Espace Léo Ferré.
Placement libre assis : 32 euros / placement libre debout : 28 euros
Renseignements : +377 93 10 12 10 / www.espaceleoferre.mc