Monte-Carlo Jazz Festival 2019 : toute la programmation !

Monte-Carlo Jazz Festival 2019 : toute la programmation !

La 14ème édition du Monte-Carlo Jazz Festival se tiendra cette année du 20 novembre au 1er décembre. Herbie Hancock, Eric Legnini, Ibrahim Maalouf mais aussi Michel Jonasz ou IAM viendront faire vibrer l’Opéra Garnier le temps de quelques concerts enjoués et fédérateurs.

Depuis 2006, rendez-vous est pris en novembre pour tous les amateurs de jazz de Monaco et de sa région. Le Monte-Carlo Jazz Festival, qui se tient dans l’Opéra Garnier Monte-Carlo, rassemble chaque année la crème du jazz mondial ainsi que des invités prestigieux venus de genres musicaux apparentés. De Marcus Miller à Michel Portal, en passant par Avishai Cohen, Wayne Shorter ou Stacey Kent, nombreuses sont les pointures ayant agrémenté la programmation du festival depuis sa création.

2019 sous les meilleurs auspices

L’habitué des boîtes de jazz, mister Michel Jonasz, ouvrira le bal de cette quatorzième édition le 16 novembre. Ludovico Einaudi, venu du classique, suivra le 20. Les amateurs de jazz fusion pourront retrouver Snarky Puppy le 21, avant le récital d’Herbie Hancock le 22. Le pianiste légendaire accueillera le quartet du talentueux Eli Degribri en première partie. Place aux musiques du monde le 23, où Vicente Amigo puis le Trio Joubran feront voyager les festivaliers. Le 27, un dispositif exceptionnel s’annonce : le groupe de rap marseillais IAM interprètera ses plus grands tubes en compagnie de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Eric Legnini, Anne Paceo et Sly Johnson seront ensuite les vedettes de la soirée du 28 novembre, où ils défendront les meilleurs extraits de leurs projets les plus récents. Le funk sera célébré le 29 avec deux sets : l’un de The New Power Generation pour un hommage à Prince, et l’autre de Brooklyn Funk Essentials, en première partie. Pour clôturer cette fête de toutes les musiques, Ibrahim Maalouf le 30 et The London African Gospel Choir le 1er laisseront sans nul doute de nombreux souvenirs aux amateurs. Et vive la Great Black Music sur le Rocher !