La course cycliste Londres – Monaco en faveur de la protection des océans est arrivée hier

La course cycliste Londres – Monaco en faveur de la protection des océans est arrivée hier

La course Londres – Monaco organisée par la Blue Marine Foundation est arrivée hier, devant le Musée Océanographique, à la veille du GIEC et de la présentation du rapport sur les océans des climatologues. Une épreuve physique intense qui aura permis de récolter des fonds pour en protéger la biodiversité.

 

Une fois de plus, ils ont enfourché leurs vélos et ont parcouru les 900km qui les séparaient de la Principauté, avec un seul objectif en tête : collecter le plus de fonds possibles en faveur de la sauvegarde des océans. C’est la quatrième année que la Blue Marine Foundation, qui lutte pour la protection des fonds marins, lance cette course caritative reliant Londres à Monaco. Un pari un peu fou pour une cause fondamentale. Hier, mardi 24 septembre, 66 cyclistes ont donc franchi la ligne d’arrivée devant le Musée Océanographique de Monaco, sous les encouragements des membres de la Fondation et à la veille de la tenue du GIEC et de la présentation de son rapport sur le réchauffement climatique.

900km à vélo pour protéger l’océan

Ce voyage à vélo les a conduit du Royaume-Uni à l’Espagne, puis de la France à Monaco, et a permis de récolter 1 135 000 euros. Un coup de pédale généreux qui a tout le soutien du Prince Albert qui voit surtout cette course comme l’opportunité de sensibiliser aux combats menés par la Fondation qui existe depuis 2010. Ses membres se battent tout particulièrement contre la surpêche et la destruction de la biodiversité qui en découle, en cherchant à proposer des solutions concrètes, comme la création de réserves, pour remédier à cette crise. Une épreuve sportive intense donc avec, pour récompense, des moyens supplémentaires pour avancer.