Une pièce de Pinter pour le Théâtre Princesse Grace

Une pièce de Pinter pour le Théâtre Princesse Grace

La saison culturelle est lancée au Théâtre Princesse Grace, qui propose ce jeudi 10 octobre, une nouvelle version de L’Amant d’Harold Pinter. Une pièce flamboyante autour d’un texte magnifique et servie par une superbe distribution.

En 1962, Harold Pinter publiait une nouvelle pièce dont il avait le secret, L’Amant. Ou l’histoire d’un couple qui a le même rite : quand Richard part travailler, il demande à sa femme Sarah, si elle va recevoir son amant Max dans la journée. L’amant en question est incarné par le mari lui-même, tandis que Sarah joue à la prostituée. Un jeu de rôle que le mari va vouloir arrêter, ce à quoi Sarah se refuse… La pièce fut jouée pour la première fois le 18 septembre 1963 à Londres et en français, au théâtre Hébertot le 27 septembre 1965, sur une mise en scène de Claude Régy, avec Jean Rochefort et Delphine Seyrig. L’Amant est depuis devenu un classique, joué à de nombreuses reprises, dont cette toute nouvelle version qui va être donnée ce jeudi 10 octobre à 20h30 au Théâtre Princesse Grace.

Une version contemporaine

A la mise en scène, Stéphane Olivié Bisson, à qui l’on doit des relectures de grandes œuvres telles Quatre heures à Chatilla de Jean Genet, Caligula avec Bruno Putzulu ou encore La Pitié dangereuse. Il dirige un duo de comédiens au diapason : Clément Vieu dans le rôle de Richard (aperçu dans Le Mystère Henri Pick au cinéma) et Manon Kneusé dans celui de Sarah (actuellement à l’affiche dans Alice et le maire). Ils sont accompagnés au piano par Eric Capone, dans cette mise en scène épurée, bouleversante sur le double jeu et l’amour qui s’étiole. A ne pas manquer.