Une comédie qui mêle romance et psychologie au Théâtre des Muses

Une comédie qui mêle romance et psychologie au Théâtre des Muses

Du mercredi 20 au dimanche 24 novembre, ne manquez pas la comédie de mœurs Pour le meilleur et pour le dire, succès parisien à la Woody Allen qui va vous faire rire et émouvoir avec intelligence et des comédiens talentueux et subtils.

Qu’il est bon de rire intelligemment ! C’est ce que le public parisien s’est dit cette année en applaudissant chaque soir à tout rompre la comédie Pour le meilleur et pour le dire de David Basant et Mélanie Reumaux, qui a fait les beaux jours du théâtre de la Manufacture des Abbesses, réputé pour sa programmation exigeante. Jugez plutôt : une femme hypersensible tombe amoureuse d’un homme qui se réfugie dans le non-dit. La séparation semble proche et chacun va voir une psychothérapeute pour s’épancher. Seul problème, ils ignorent qu’ils vont voir la même personne et cette dernière ne se doute pas que ses conseils concernent le même couple. Et quand tout menace de s’effondrer, toutes les vérités seront-elles bonnes à dire ? Comment permettre à l’amour de survivre quand on en a déjà trop dit ?

Amour toujours ?

Mais qu’à cela ne tienne ! Derrière un résumé plutôt dramatique, c’est l’humour qui point le plus souvent, grâce aux répliques qui font mouche et à la connexion contagieuse qui lie les cinq comédiens qui portent cette pièce : Caroline Brésard, Roger Contebardo, Edouard Giard, Céline Perra et Tessa Volkine. Leur abattage et leur subtilité de jeu permet aux spectateurs de se sentir partie prenante dans cette histoire d’amour émouvante, où planent les esprits de Feydeau, Marivaux et Woody Allen. Une recette que l’on retrouve dans chaque pièce de David Basant, également metteur en scène, comme dans Court sucré ou long sans sucre ou 1, 2, 3 Sardines ou encore Le Secret de Suzanne. Une pièce à découvrir les 20, 21, 22 et 23 novembre à 20h30 et le 24 novembre à 14h30 et 17h.