Gospel ou musique classique pour ce dimanche 1er décembre ?

Gospel ou musique classique pour ce dimanche 1er décembre ?

Le premier jour de décembre sera musical ou ne sera pas. Mais encore faudra-t-il choisir entre deux concerts alléchants : du gospel à l’Opéra de Monte-Carlo avec un concert du London African Gospel Choir ou du classique à l’Auditorium Rainier III pour entendre du Beethoven et du Bruckner.

En 2002, la chanteuse parisienne d’origine guadeloupéenne Crystal Kassi fonde The London African Gospel Choir dans le but de répandre la musique gospel, grâce à une collaboration de plusieurs chanteurs et musiciens, qui viennent de différents pays africains ou des Caraïbes, interprétant un répertoire de musiques d’Ouganda, d’Afrique du Sud, ou des Etats-Unis. Très vite, le succès est au rendez-vous et cette formation d’une vingtaine d’artistes entame des tournées internationales à guichets fermés. Une musique festive, émouvante et joyeuse qui va investir la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo ce dimanche 1er décembre à partir de 17h, dans le cadre du Monte-Carlo Jazz Festival. Ce sera le dernier concert de cette édition, qui a vu le meilleur de la scène internationale funk et jazz.

Du violon à l’Auditorium Rainier III

A la même heure et le même jour, c’est une toute autre ambiance, mais tout aussi sublime, qui règnera à l’Auditorium Rainier III, avec une présentation des œuvres qui vont être jouées à 18h, de la part d’André Peyrègne. Il introduira le concert de musique classique exceptionnel qui sera dirigé par Kazuki Yamada et qui mettra en avant le violoniste Frank Peter Zimmermann, considéré comme l’un des meilleurs de sa génération et jouant sur un Stradivarius daté de 1711. Au programme, le Concerto pour violon en ré majeur, opus 61 de Ludwig Van Beethoven et la Symphonie n°9 en ré mineur, wab 109 d’Anton Bruckner, que le compositeur avait dédiée à Dieu. Des mélodies à fendre l’âme interprétée par un musicien au talent rare.