Le club de la Principauté va devoir effectuer une deuxième partie de saison quasi parfaite pour atteindre son objectif initial : le podium de Ligue 1. Outre la Coupe de France (Monaco reçoit Reims le 4 janvier dès les 32èmes de finale), voici les dates à ne pas manquer en 2020.

 

12-15 janvier : le double choc face au PSG

Drôle de calendrier pour reprendre en janvier… En trois jours, l’ASM va affronter deux fois en championnat la meilleure équipe de France ! La faute au report du match à Louis II en novembre dernier. Difficile de faire plus épicée, donc, mais le défi est beau. Une victoire marquerait à coup sûr les esprits et donnerait de la confiance au groupe.

 

7 mars : un chaud derby à l’Allianz Riviera

Nul doute que Nice n’a pas apprécié la défaite à Louis II en septembre dernier… Début mars, les deux équipes sauront si elles joueront, ou non, la course à l’Europe jusqu’au bout. Ce match devrait faire des étincelles.

 

21 mars : Lille, troisième partie

Une victoire, une défaite : les deux équipes en ont déjà décousu à deux reprises cette saison, dont une fois en Coupe de la Ligue. Cette fois-ci, l’ASM devra se déplacer dans le Nord. Une rencontre pas évidente…

 

26 avril : un triomphe à Lyon ?

À 5 matchs de la fin du championnat, Monaco se déplace à Lyon, une équipe en souffrance à mi-saison. Mais Lyon reste Lyon et on imagine l’équipe de Rudi Garcia capable d’être revenue dans la course à la Ligue des Champions au début du printemps/

 

9 mai : un Vélodrome en dessert

Actuellement dauphin du PSG, l’OM est en forme. Dans le meilleur des cas, ce match pourrait être décisif pour les deux équipes. Monaco n’a plus perdu au Vélodrome depuis 2015. De bon augure pour cette fin de saison.