C’est l’un des grands succès théâtraux parisiens qui va se poser sur la scène du Théâtre des Muses du 12 au 15 décembre prochains. La comédie historique Signé Dumas de Cyril Gély et Eric Rouquette revient sur la paternité réelle des œuvres d’Alexandre Dumas père.

On le sait, Alexandre Dumas (père) n’est pas forcément l’auteur de toutes les œuvres qu’on lui attribue. Il était aidé d’une quarantaine de collaborateurs (dont Gérard de Nerval ou encore Théophile Gautier) dont l’un d’entre eux tout particulièrement, Auguste Maquet. Il semblerait que ce soit à lui que l’on doit, sous le nom de Dumas, des chefs d’œuvre tels que Le Comte de Monte-Cristo, La Reine Margot ou encore Le Vicomte de Bragelonne. Ils auraient également écrit ensemble quelques pièces de théâtre, sans que le nom de Maquet n’apparaisse quelque part. Un postulat connu désormais de tous, mais qui l’était déjà du vivant de l’écrivain, puisque des critiques jaillissaient déjà de toutes parts, dénonçant le procédé, tout en n’empêchant guère ces œuvres d’exister et d’être achetées. Aujourd’hui, on a beau le savoir, on lit du Alexandre Dumas, point final.

Dumas en chair et en os

C’est ce qu’ont voulu retracer Cyril Gély et Eric Rouquette dans la pièce Signé Dumas. Nous sommes en 1848 et Alexandre Dumas est l’un des écrivains les plus célèbres de son temps. Mais une brouille jaillit entre lui et Auguste Maquet et chacun revendique la paternité des personnages emblématiques des histoires signées de l’écrivain. Qui a raison ? A qui appartient le droit d’auteur de ces œuvres ? Sur une mise en scène inspirée de Tristan Petitgirard, on retrouve le metteur en scène et comédien Xavier Lemaire (dans la peau de Dumas), Davy Sardou en Marquet et Sébastien Pérez qui s’interpose entre les deux hommes. A applaudir au Théâtre des Muses les 12, 13 et 14 décembre à 20h30 et le 15 décembre à 14h30 et 17h.