La Grèce antique est un thème transversal dans l’oeuvre de Marc Chagall. L’artiste entreprend deux voyages en Grèce en 1952 puis en 1954, desquels découlent plusieurs projets : de livres illustrés, une monumentale mosaïque et les décors et les costumes du ballet Daphnis et Chloé pour l’Opéra de Paris. Monaco Tribune a visité l’exposition “Sur la terre des dieux. Marc Chagall et le monde grec” avec Anne Dopffer, directrice des musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes.

 

Chagall sur la “terre des dieux”

Cette exposition inédite sur Chagall et la Grèce se concentre sur les sources qui étaient importantes pour Chagall, même si moins connues. Il s’agit d’une part de l’antiquité, et d’autre part de la Grèce. Lors de ses voyages en Grèce, Chagall s’est imprégné de cette culture antique et sa littérature et de ses paysages méditerranéens pour créer des nombreuses oeuvres où l’on voit cette influence très clairement.

 

L’exposition “Marc Chagall et le monde grec”

Dans cette exposition il y a des oeuvres emblématiques de l’influence de la Grèce sur Chagall. En particulier, tout ce qui tourne autour du ballet et du livre Daphnis et Chloé. Chagall s’est également plongé dans l’Odysée d’Homère. Il y a 43 lithographies sur lesquelles on retrouve les aventures d’Ulysse. L’exposition peut se visiter de jour ou de nuit si vous venez voir un concert au musée. 

 

Le musée Marc Chagall

Le musée Marc Chagall est un lieu unique au monde : c’est le seul musée entièrement dédié à l’oeuvre de ce grand artiste. Marc Chagall était vivant lorsque ce musée a été organisé à partir d’une donation très importante d’oeuvres que l’on appelle “le Message Biblique”. Selon Anne Dopffer : “Il y a une atmosphère particulière parce que Chagall disait qu’il voulait créer une maison, plutôt qu’un musée.”

 

 

“Sur la terre des dieux. Marc Chagall et le monde grec”, Musée national Marc Chagall à Nice, jusqu’au 27 avril 2020.