Au terme d’une soirée de gala riche en couleurs organisée au théâtre Reggio Emilia, Ferrari a présenté sa toute dernière SF1000, qui prendra le départ des vingt-deux Grands Prix de la saison 2020 de Formule 1, avec évidement, le pilote monégasque Charles Leclerc (22 ans) à son volant. 

En plein coeur de la ville qui a vu naître le drapeau tricolore vert-blanc-rouge de l’Italie, la firme Ferrari a révélé aux yeux du monde entier sa toute dernière merveille : la SF1000. Une monoplace d’un rouge intense, aux formes harmonieuses, qui tire son nom du nouveau record que battra cette saison Ferrari : celui des mille Grands Prix au compteur. Avec ce nouveau modèle, la marque italienne entend à nouveau monter sur la plus haute marche du titre constructeur (Ferrari n’a plus gagné le titre depuis 2008), tout en offrant un bolide capable de propulser Sebastien Vettel et bien sûr Charles Leclerc sur le toit du monde. Au terme d’une cérémonie parfaitement ficelée et brillante, avec un orchestre en marge de la présentation de la nouvelle SF1000, Ferrari a une nouvelle fois démontré que sa marque était bel et bien au centre du monde de la Formule 1. « Nous avons surtout cherché à optimiser la SF90 en conservant sa philosophie, a confié le patron de la Scuderia, Mattia Binotto. Mais si elle ressemble au modèle de 2019, elle est en fait très différente, sauf l’aileron avant. La coque dans sa partie est plus fine. Le diffuseur travaille mieux. Nous avons beaucoup gagné en appui aérodynamique. Au total, elle est plus efficace. » 

 

https://youtu.be/oXZCkDzHvbM