L’AS Monaco se déplace ce samedi soir (20h) sur la pelouse de son voisin l’OGC Nice pour un derby de la Côte d’Azur qui s’annonce crucial dans la course à l’Europe. En cas de succès, les Monégasques bonifieraient leurs deux matches nuls consécutifs.

Benjamin Lecomte le sait. « C’est un match qui a un peu plus d’importance que les autres. Il y a beaucoup d’engouement autour du derby, c’est très important pour le club et les supporters. » Un constat partagé par son entraîneur, Robert Moreno. « C’est vrai qu’un derby est un peu différent et nous allons tout tenter pour faire un bon résultat pour nos supporters. »

Une semaine après leur nul face au Stade de Reims (1-1), les coéquipiers de Wissam Ben Yedder s’apprêtent à rallier les vingt-six kilomètres qui séparent la principauté de l’Allianz Riviera avec l’ambition d’aller chercher une victoire sur la pelouse du rival niçois. Invaincu depuis cinq rencontres, l’AS Monaco peut encore croire en ses chances de podium en fin de saison. À condition d’entamer le plus rapidement possible une série de victoires. « C’est une rencontre très importante dans la course à l’Europe, avertit Benjamin Lecomte. Nice peut nous rattraper, nous passer devant, tout comme nous pouvons les distancer. Pour poursuivre la bonne série du moment et continuer à y croire, nous devrons gagner. »

Vainqueur au Louis II à l’aller (3-1), les hommes de Robert Moreno se méfient néanmoins des Niçois, portés depuis quelques semaines par le redoutable duo Dolberg-Ounas en attaque. « Le match aller a dû rester dans leurs têtes car nous avions fait une très grosse partie, se souvient le portier monégasque. Les Niçois sont plus performants offensivement que défensivement, mais ce genre de rencontre galvanise tout le monde. Ce sera un match difficile. Il faudra être vigilant face aux attaquants niçois, à l’image de Dolberg et Ounas qui sont très adroits devant le but. »

Avant d’accueillir l’AS Saint-Étienne la semaine prochaine et de se déplacer sur la pelouse de Lille dans quinze jours, l’AS Monaco n’a pas d’autres choix que de retrouver le goût de la victoire à Nice. Pour enfin s’affirmer dans la course à l’Europe ?