Pour répondre aux différentes préoccupations des acteurs économiques monégasques, le Gouvernement Princier a renforcé le dispositif de soutien aux entreprises impactées par la crise du coronavirus.

Le Gouvernement princier renforce les trésoreries des entreprises et les aides subventionnées pour soulager l’impact économique de la crise sanitaire sur les entreprises en Principauté.

Trésoreries des entreprises

Afin d’apporter une meilleure réponse aux attentes des commerçants, artisans et entreprises éprouvant des difficultés de trésoreries, le Gouvernement Princier s’était engagé à garantir d’éventuels crédits sollicités auprès des banques. Désormais, la durée de ces prêts pourra être prolongée et le différé d’amortissement pourra être étendu, tout en continuant de bénéficier de la garantie de l’Etat et de la bonification des intérêts.

Aides subventionnées

Sur le plan des aides directes, le Gouvernement a mis en place le 3 avril dernier, le Revenu Minimum Extraordinaire (RME), d’un montant forfaitaire de 1800 euros, destiné, dans certaines conditions, aux personnes physiques exerçant en nom propre, une activité professionnelle autorisée en Principauté.

Pour compléter ce dispositif, et plus particulièrement pour venir en aide, de manière urgente, aux petites entreprises de la Principauté, exercées sous forme de société, le Gouvernement Princier crée également l’Aide aux Petites Sociétés » (APS), pour le même montant forfaitaire de 1800€.

Il s’agit de deux mesures exceptionnelles de subvention, dont la perception n’empêche pas les bénéficiaires d’avoir recours au Fonds de Garantie Monégasque, en se rapprochant de leur établissement de crédit, a souligné le Gouvernement.

Le Gouvernement princier a indiqué que  l’objectif principal de ces mesures est de préserver le tissu économique monégasque et de faire face aux enjeux économiques et sociaux de la Principauté.