En tenant compte des dispositions de protection et de distanciation sociale face à la crise de Covid-19, la Croix-Rouge monégasque poursuit l’ensemble de ses activités et de ses actions solidaires depuis plusieurs semaines. Pour Monaco Tribune, Frédéric Platini, secrétaire de la CRM, s’est livré sur l’actualité de la Croix-Rouge, tout en évoquant les grandes lignes des mois à venir.

Des actions solidaires qui repartent peu à peu

« Si les activités bénévoles en maisons de retraite et au Centre Hospitalier Princesse Grace sont en pause estivale, d’autres ont pu reprendre, comme les formations aux premiers secours, qui se réalisent en groupes réduits et avec des mesures sanitaires renforcées, explique Frédéric Platini. La Croix-Rouge monégasque assure déjà certains postes de secours dès le mois de juillet : représentations théâtrales au Fort Antoine, Herculis, … en fonction de la reprise progressive des évènements à Monaco. » Le service social de la CRM, lui, ne cesse d’apporter son soutien aux personnes en situation de précarité. « De plus en plus de personnes impactées par la récente crise font appel aux assistantes sociales de la Croix-Rouge monégasque pour une aide ponctuelle. Le service s’attend à une augmentation des aides sociales dans les mois à venir. Le service de « vestiaire » n’est plus disponible depuis la crise. En revanche, les bénévoles du service social ont pu reprendre leur travail de tri de vêtements dès le mois de juin. En août cependant, ils feront une nouvelle pause en attendant une possible réouverture à la rentrée de septembre. » Quant aux projets internationaux, l’accueil d’enfants atteints de pathologies cardiaques dans le cadre du Monaco Collectif Humanitaire a été mis en pause. Mais la CRM espère une reprise de cette activité dès 2021.

De plus en plus de personnes impactées par la récente crise font appel aux assistantes sociales de la Croix-Rouge monégasque pour une aide ponctuelle

Des projets déjà en préparation pour l’année prochaine

« La Croix-Rouge monégasque prépare déjà les événements de l’année 2021, comme la grande braderie, prévue en mai, et la reprise de ses interventions (santé, secourisme, solidarité, …), notamment ses formations, sensibilisations, animations dans les écoles, dans les entreprises, ou lors d’événements replanifiés. Les secouristes se préparent aussi à tenir les postes de secours sur les prochains événements programmés pour 2021, comme l’organisation des trois Grand-Prix automobiles (Formule 1, historique, électrique).« 

Croix Rouge de Monaco

Des opérations de soutien scolaire accentuées

Alors que le décrochage scolaire des enfants en situation de précarité fait partie des conséquences sociales de l’épidémie de Covid-19 suite à la fermeture des écoles, collèges et lycées, la Croix-Rouge monégasque a décidé de mettre en place l’organisation de cours particuliers dans ses locaux. Des séances qui mettent en lien des bénévoles (étudiants pour la plupart) avec des enfants (scolarisés du CP à la terminale) de familles bénéficiaires du service social de la CRM et de divers autres services sociaux à Monaco et/ou dans les communes limitrophes : DASO [Direction de l’Action Sanitaire et Sociale], DENJS [Direction de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports], MSD [Maisons des solidarités départementales].« Cette activité durera tout l’été, et si l’opération est un succès, il sera possible de la prolonger durant l’année scolaire à venir. »

Des gestes barrières à préserver pour éviter une deuxième vague

« Actuellement, une augmentation du nombre de contaminations a été constatée à Monaco et dans les Alpes-Maritimes, mais avec moins d’hospitalisations. Nous restons vigilants et suivons les recommandations de l’Etat monégasque et de l’Organisation Mondiale de la Santé [OMS], confie Frédéric Platini. Nous recommandons à la population de continuer à se laver fréquemment les mains, d’éviter les contacts proches et les lieux fréquentés, d’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche, de se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir à jeter immédiatement en cas de toux ou d’éternuement, puis de se laver les mains au savon ou au gel hydroalcoolique. Il est aussi important de se tenir informé auprès de sources sûres telles que la Croix-Rouge ou l’OMS, et de suivre les conseils de son médecin. »

Nous pouvons compter sur une équipe de salariés et de nombreux membres bénévoles fortement soudés et motivés

Des bénévoles et des donateurs toujours aussi présents

« Nous pouvons compter sur une équipe de salariés et de nombreux membres bénévoles fortement soudés et motivés par les appréciations positives reçues pour nos actions. Nous faisons partie du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, présent dans 192 pays, où les sociétés nationales de Croix-Rouge sont habituellement préparées à répondre à des épidémies, ce qui nous a permis d’être rapidement opérationnels et de réaliser un travail efficace, reconnait le secrétaire général de la CRM. Nous avons également réalisé une évaluation interne sur nos actions pour pouvoir améliorer notre efficacité dans l’éventualité d’une nouvelle crise. » Si de nombreuses personnes se sont impliquées volontairement dans les activités misent en place par la Croix-Rouge monégasque durant la crise – au 13 juin dernier, 137 bénévoles étaient actifs dont 20 % de nouveaux – les donateurs, quant à eux, ont également apporté leur pierre à l’édifice. « Plusieurs donateurs privés et institutionnels sont venus spontanément nous soutenir financièrement et matériellement. Nous espérons qu’ils resteront aussi mobilisés car nous n’avons malheureusement pas fini d’observer les conséquences de cette crise, étant donné que le gala annuel de la Croix-Rouge monégasque, une de nos principales activités de levée de fonds, a dû être annulé. »

>> À LIRE AUSSI : Comment la Croix-Rouge monégasque gère-t-elle la pandémie ? Interview avec Frédéric Platini

Pour soutenir la Croix Rouge : Je fais un don