Selon une étude menée par l’Observatoire du football CIES, l’AS Monaco aligne depuis le début de la saison la deuxième plus jeune équipe des cinq grands championnats européens derrière l’AC Milan. Le signe que le club a confiance en ses jeunes, mais aussi et surtout qu’il faudra laisser du temps à Niko Kovac et ses joueurs pour trouver la bonne alchimie cette saison.

« Il y a beaucoup de talents au niveau des jeunes en France, il y a un gros potentiel, un gros vivier, notamment à l’AS Monaco, reconnaissait Niko Kovac avant le déplacement des siens à Brest lors de la sixième journée de Ligue 1, qui avait vu trois des quatre défenseurs monégasques alignés sur le terrain issus de l’Academy de l’AS Monaco. D’ailleurs, je n’ai pas peur de les lancer, avait-il ajouté. Ils peuvent commettre des erreurs, mais il faut savoir leur donner leur chance pour qu’ils puissent progresser. Je suis heureux de leur rendement jusqu’à présent. Parfois, ils peuvent tomber, mais l’important c’est qu’ils se relèvent. Et puis nous sommes là pour les aider. Cela fait partie de leur processus d’apprentissage. »

Une politique prometteuse sur le long terme…

Avec une moyenne d’âge de 24,7 ans depuis le début de la saison, le onze de départ de Niko Kovac est en effet le deuxième plus jeune des cinq grands championnats européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie) derrière l’AC Milan. Une donné importante, qui confirme la volonté du club de la Principauté d’orienter sa politique sportive vers les jeunes.

Classé dans le top 5 des meilleurs centres de formation de France la saison dernière, l’AS Monaco s’appuie cette année sur plusieurs jeunes joueurs issus de son centre de formation – Chrislain Matsima (18 ans), Benoît Badiashile (19 ans) – mais aussi sur une jeunesse fleurissante arrivée d’horizons divers, à l’image d’Aurélien Tchouaméni (20 ans), Sofiane Diop (20 ans), Youssouf Fofana (21 ans), Florentino Luis (21 ans) et Axel Disasi (22 ans).

…qui a parfois ses limites à court terme

Si l’avenir semble assuré sur le Rocher tant l’effectif possède une marge de progression importante et encore inestimable, qui pourrait porter ses premiers fruits en deuxième partie de saison, le présent, lui, apparaît pour l’instant moins reluisant. Sportivement, l’AS Monaco pointe a une terne douzième place après huit journées, loin des ambitions affichées en début de saison. Alors, trop jeunes et pas assez expérimentés ces Monégasques ?

« C’est évident que nous avons une équipe jeune, mais je ne crois pas que ce soit une excuse, car ce ne sont pas forcément les jeunes joueurs qui ont fait des erreurs jusqu’à maintenant, justifiait Niko Kovac en conférence de presse ce vendredi, avant la réception des Girondins de Bordeaux ce dimanche (17h) au Louis II. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs, mais je crois beaucoup en eux. Ce n’est pas une question de jeunesse mais de qualité. Nous avons de grands talents dans l’effectif. Il faut juste leur laisser le temps de progresser. » Pour enfin décoller ?