Avant la réception des Girondins de Bordeaux au Louis II ce dimanche après-midi (17h) dans le cadre de la neuvième journée de Ligue 1, l’entraîneur monégasque et l’international français, meilleur buteur de l’AS Moanco cette saison (5 buts), étaient présents en conférence de presse, une semaine après le revers concédé sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais (4-1).

Niko Kovac, entraîneur de l’AS Monaco :

« Si nous ne prenons pas en compte les espaces laissés derrière, nous avons réalisé face à Lyon un bon match, avec 65 % de possession. Si nous voulons élever notre niveau de jeu, nous devons corriger nos erreurs tout en continuant de dominer les matchs comme nous le faisons. »

« Contre Lyon, j’ai pris la défaite pour moi car je dois effectivement protéger mes joueurs. C’est évident que nous avons une équipe jeune, mais je ne crois pas que ce soit une excuse, car ce ne sont pas forcément les jeunes joueurs qui ont fait des erreurs jusqu’à maintenant. Si vous perdez 4-1 au Groupama Stadium contre Lyon et que vous n’avez que 35% du temps la possession, c’est inquiétant. Mais ce n’était pas le cas. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs, mais je crois beaucoup en eux. Nous avons de grands talents dans l’effectif. Il faut juste leur laisser le temps de progresser. »

« Nous voulons continuer de jouer comme nous le faisons. Peut-être qu’il faut adapter certains détails. Nous avons bien attaqué par séquences. Nous voulons rester avec ce style agressif sur le porteur du ballon. Mais quand l’équipe adverse est un peu plus haut sur le terrain, il faut s’adapter et peut-être prendre moins de risques. Contre Lyon, nous étions trop hauts mais sans aucune pression sur le porteur de balle ou à la perte du ballon. C’est ça qui n’allait pas. »

« Bordeaux est une bonne équipe, qui a un point de plus que nous aujourd’hui et qui a une très bonne défense. Nous devons faire attention parce qu’ils ont aussi de bons attaquants et un bon milieu de terrain. Nous sommes en Ligue 1 et chaque erreur peut se payer cash sur le terrain. Je pense que nous devons réduire le nombre d’erreurs individuelles, et si nous arrivons à faire cela, je suis certain que nous aurons des résultats positifs. »

Wissam Ben Yedder, capitaine de l’AS Monaco :

« Nous ne sommes pas inquiets . Nous devons mieux nous connaître pour avoir plus d’automatismes sur le terrain. Contre Montpellier et face à Lyon, tout n’a pas été parfait. C’est parfois frustrant, ces erreurs, mais nous devons continuer à travailler pour progresser. »

« Le mercato ? Je n’y pense pas. Le club me fait confiance, le président aussi. Ma priorité est de tout donner pour permettre à Monaco d’être à sa place préférentielle en fin de saison. Je suis pleinement concentré sur le prochain match face à Bordeaux. »

« Ils nous manquent surtout des automatismes. On doit se forcer à travailler, à jouer ensemble, pour que l’on puisse faire de belles performances. Avec deux attaquants, c’est un autre style de jeu, qui me convient, comme on avait pu le voir l’année dernière. Mais je n’ai pas de problème avec le 4-3-3. Je sais jouer dans plusieurs systèmes. Je n’ai aucune préférence si ce n’est celle d’être sur le terrain et de combiner avec mes coéquipiers. »

« Le coach essaye de nous mettre à l’aise devant. Nous prenons beaucoup de buts, mais nous ne marquons pas non plus beaucoup. Face à Bordeaux, nous allons tout faire pour essayer de marquer face à une équipe qui encaisse peu de buts. Avec Kevin (Volland), Gelson (Martins) et Stevan (Jovetic), nous devons varier encore plus notre jeu pour être plus souvent en supériorité numérique dans le camp adverse. Mais les automatismes ne peuvent pas se faire du jour au lendemain. »