À l’occasion des Assises de la sécurité 2020, l’Agence monégasque de sécurité numérique (AMSN) et son homologue français, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) ont ratifié un programme de coopération en matière de sécurité des systèmes d’information.

Ce nouveau programme de coopération s’inscrit dans la continué de la coopération bilatérale initiée en 2015 entre Monaco et la France et permet de poursuivre le partage d’informations, de savoir-faire et de bonnes pratiques sur les questions de sécurité informatique. L’AMSN et l’ANSSI « estiment que la mise en œuvre de ce programme participe au renforcement de la relation de confiance et privilégiée » entre les deux nations.

Une coopération technique et opérationnelle

« Il s’agit d’une coopération sur le plan technique mais également sur le plan opérationnel. En cas d’attaque, nous pourrons avoir une aide de l’ANSSI et inversement », explique Dominique Riban, directeur de l’AMSN à Monaco Info. Cette signature s’est faite dans le cadre des Assises de la sécurité, qui prendront fin demain, 17 octobre.

Hameçonnage, espionnage, fishing, rançonnage : nombreuses sont les menaces qui planent sur le numérique, encore plus lors de période de crise sanitaire. « On a très rapidement vu beaucoup de mails de fishing sur le Covid-19, de soi-disant articles qui peuvent intéresser des particuliers ou des entreprises. Il y a eu près de 40 à 50 % d’attaques supplémentaires dans ce domaine », a constaté Dominique Riban. Cette édition des Assises a par conséquent très largement porté sur la question de la cybersécurité en temps de crise sanitaire