Le 9 novembre, le Gouvernement princier s’est réuni dans la Grande salle du ministère d’État pour dresser un bilan sur l’évolution de la crise sanitaire. Pour l’heure, le confinement n’est toujours pas envisageable.

Une semaine après la mise en œuvre des mesures de couvre-feu, le Ministre d’Etat Pierre Dartout, le Conseiller de Gouvernement-Ministre de la Santé et des Affaires sociales Didier Gamerdinger et le Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Intérieur Patrice Cellario se sont réunis. Avec un bilan en Principauté s’élevant à 490 personnes touchées par le coronavirus depuis le début de la crise – selon les chiffres révélés par le Gouvernement princier le 9 novembre dans la soirée — et malgré 369 guérisons au total, ils n’ont pas manqué de rappeler l’importance de la mobilisation de chacun et le respect des gestes barrières.

Hausse de verbalisations…

En dépit d’un renforcement de contrôles pour faire respecter les gestes barrières, les manquements persistent. Patrice Cellario a révélé les contraventions du week-end passé. On dénombre une centaine de procès-verbaux dressés à l’égard des contrevenants pour non-port du masque, 26 autres pour non-respect du couvre-feu, ainsi que 25 observations faites par les autorités pour non-respect des règles de distanciation.

… Malgré une conscience plus ou moins collective

Même si le dispositif de contrôle effectué par la Sureté Publique sera renforcé, le Gouvernement se réjouit d’un taux de 85% de la population doté d’un masque dans l’espace public. Le Ministre d’État, Pierre Dartout, a jugé utile de préciser : « La bataille ne sera gagnée que si chacun fait preuve de responsabilité. Il ne peut y avoir un agent de la sécurité derrière chaque personne. »

Un taux d’incidence et de positivité plus raisonnable que chez les voisins frontaliers

Si le taux d’incidence de la Principauté a quasiment doublé en une semaine à Monaco — passant de 168,42 à 315,79 en une semaine – le Gouvernement relativise sur la situation : « Ce taux a nettement augmenté. Mais il demeure inférieur à celui des Alpes-Maritimes, de l’ordre de 367, et de l’ensemble de la France, avec 457,6 », a indiqué Pierre Dartout. Avant d’ajouter : « Le taux de positivité est de 8,75 contre 20,3 en France. Très clairement, malgré ces chiffres, nous n’envisageons pas de passer au stade du confinement, car les mesures prises paraissent adaptées aux spécificités monégasques. »