La meilleure des protections pour se prémunir de la Covid-19 est de respecter les mesures barrières et la distanciation physique. Pourtant, nombreux sont les négligents. Une imprudence intolérable pour le Gouvernement princier qui prévoit d’augmenter les contrôles.

Les consignes ont été données à la Sûreté Publique. Si dans un premier temps, les agents procéderont à des rappels à l’ordre, ils ne manqueront pas de faire preuve de fermeté avec les récalcitrants. En effet, les amendes prévues par la réglementation – allant de 100 à 300 euros – pourraient être appliquées au besoin. Pour rappel, toute personne de plus de cinq ans doit porter un masque dans l’espace public et les parties communes des espaces privés à l’image des bus, galeries marchandes ou encore dans les ascenseurs publics. À noter également pour ceux qui l’auraient oublié : le masque doit recouvrir la bouche et le nez. En ce qui concerne le couvre-feu, des contrôles ont également été mis en place.

Vigilance accrue aux frontières

Monaco n’est pas une cible au terrorisme, mais au vu du drame survenu récemment chez leurs voisins niçois, mieux vaut faire preuve de prudence. Comme l’avait annoncé la semaine dernière, le ministre d’Etat, Pierre Dartout, lors de l’annonce de la mise en place du couvre-feu et du port du masque obligatoire : la Principauté a monté d’un cran sa vigilance. Assurément, les contrôles sont renforcés aux frontières, mais pas que. En plus des autorités, des effectifs en civil sont dispersés sur le terrain. Les objectifs ? Prévenir les actes malveillants, mais aussi rassurer les Monégasques et résidents.