Quelques heures après l’attentat de l’église Notre-Dame à Nice, le Prince Albert II et plusieurs institutions monégasques ont partagé leur soutien à la communauté niçoise.

Après le choc, la douleur, mais aussi la solidarité. Encore groggy par l’attaque terroriste qui s’est produite ce 29 octobre en fin de matinée et qui a fait trois victimes, la ville de Nice a pu recevoir le soutien de son voisin monégasque. « Ma pensée va d’abord ce soir (jeudi) vers nos amis Niçois, si durement éprouvés ce jour par l’effroyable attaque meurtrière commise en l’église Notre-Dame. Je m’incline devant la douleur des familles et des communautés touchées », a déclaré le Prince Albert dans une allocution télévisée, avant d’annoncer les nouvelles mesures sanitaires liée à la pandémie. Ce 30 octobre, le Souverain a également adressé des courriers de soutien au président Emmanuel Macron, au maire de Nice Christian Estrosi ainsi qu’à l’évêque de Nice.

Solidarité face à un « ignoble attentat »

Un peu plus tôt dans la journée, ce sont le Conseil National et la Mairie de Monaco qui se sont exprimés. « L’émotion est une nouvelle fois très vive en Principauté devant ce nouvel acte odieux, qui s’ajoute à une série d’événements dramatiques d’une rare gravité », a déclaré Stéphane Valéri, président du Conseil National. Dans un courrier adressé à Christian Estrosi, Georges Marsan, maire de Monaco, a fait savoir son soutien et celui de ses conseillers face à cet « ignoble attentat ».

« Ce matin (jeudi), Mgr Dominique-Marie David a adressé un message à Mgr André Marceau, évêque de Nice, l’assurant de sa proximité et de ses prières pour toutes les victimes, leurs familles et au-delà de l’Église de Nice, pour tous les Niçois », a déclaré le Diocèse de Monaco. Par ailleurs, à 15h30, toutes les églises de la Principauté ont sonné le glas en hommage aux victimes.