Ce mardi 1er décembre avait lieu la Journée mondiale de lutte contre le Sida. À cette occasion, la Princesse Stéphanie a fait part du combat qu’elle mène contre le VIH dans l’association Fight Aids dont elle est Présidente. Une lutte partagée à l’international par de nombreux acteurs.

Le combat contre la Covid-19 a-t-il évincé celui contre le VIH ? C’est du moins l’avis de nombreux Français qui ont manifesté ce mardi 1er décembre dans différentes villes. Que ce soit à Toulouse ou à Paris, ils ont tenu à rappeler la présence du sida. Une volonté que partage la Princesse Stéphanie de Monaco, bien déterminée à poursuivre la lutte.« On fait un événement avec la Croix-Rouge monégasque pour l’illumination d’un sapin le 4 décembre sur le port. L’objectif est de récolter des fonds pour l’association Fight Aids. On est victime, comme tout le monde, de cette pandémie, mais les bénévoles sont toujours sur le terrain » a-t-elle affirmée à Monaco Info.

Covid-19 : un impact psychologique supplémentaire

« Nos affiliés sont déjà isolés et le sont encore plus par la crainte d’être contaminé. Ils sont à risque. C’est une deuxième épée de Damoclès pour eux » a déclaré la Princesse Stéphanie. Néanmoins, elle s’est voulue rassurante pour l’avenir. « Les traitements avancent. Le fait qu’une personne qui prend les traitements pour le VIH n’est plus contaminante, c’est déjà une grande avancée. » Sans oublier de rappeler l’importance de l’information pour éviter toute discrimination et stigmatisation, avant de conclure : « Monaco fait plus que de grandes nations pour le VIH, et cela, depuis des années. On s’est battu pour ouvrir les coeurs, les yeux, les âmes. Bravo Monaco. »