Alors que l’AS Monaco vient d’enchaîner trois revers consécutifs en Ligue 1, Niko Kovac pourrait être tenté de procéder à quelques ajustements avant la trêve. En conférence de presse, l’entraîneur monégasque a livré quelques éléments de réponses, sans pour autant annoncer de grands changements.

Niko Kovac ne s’en cache pas. S’il affirme, comme depuis son arrivée sur le banc de l’AS Monaco, que « la Ligue 1 est très relevée » et qu’il n’est « jamais simple de s’imposer », l’entraîneur monégasque ne vise rien d’autre que deux victoires en deux matchs pour terminer cette première partie de saison, qui s’achèvera après un déplacement à Dijon dimanche et la réception de l’AS Saint-Etienne mercredi.

Un passage à cinq derrière (pour l’instant) écarté

Mais si le technicien croate avait pris l’habitude ces derniers temps au gré des victoires qui se sont enchainées de suivre la doctrine « on ne change pas une équipe qui gagne », Kovac pourrait être inspiré de repenser en premier lieu sa défense. Surtout en l’absence de son vice-capitaine, Axel Disasi, suspendu après son rouge reçu mercredi face à Lens. En passant à cinq défenseurs derrières, comme lors de la deuxième période à Lyon ou plus récemment face à Lens ?  

>> À LIRE AUSSI : Disasi s’est égaré, Monaco a sombré… Les notes des Monégasques face à Lens

« Je ne crois pas qu’il convienne de tout changer, de modifier notre système de jeu, affirme-t-il. Si nous n’arrivions pas à nous créer des occasions, peut-être que je changerais mon discours, mais ce n’est pas le cas. Nous perdons sur des détails, qui ne tournent pas en notre faveur pour l’instant. Jouer à cinq derrière est une possibilité que je garde sous le coude, mais de mémoire, nous avons remporté nos matchs à quatre derrières. » Titulaire à la place de Benoît Badiashile lors du dernier match, Guillermo Maripan devrait à nouveau être aligné en défense, vraisemblablement aux côtés de Badiashile. À moins que Chrislain Matsima ne soit préféré à l’un des deux, Strahinja Pavlović n’entrant visiblement plus dans les plans de Niko Kovac.

Pas de changements à prévoir dans la cage avant le retour de Lecomte

Avec sept buts encaissés sur les dix derniers tirs concédés, Niko Kovac a précisé qu’il maintiendrait sa confiance en Vito Mannone, qui assure l’intérim depuis la blessure de Benjamin Lecomte, qui comme Aleksandr Golovin, ne sera vraisemblablement de retour qu’en janvier. « On peut faire beaucoup de changements, mais je crois que le rôle de gardien est un rôle spécial, confie-t-il. Les buts concédés par Vito ne sont pas venus d’erreurs de sa part il me semble, mais parce que nous offrons des opportunités à l’adversaire de marquer. Si nous le protégeons mieux, je pense qu’il sera plus facile pour lui de faire des arrêts. »

>> À LIRE AUSSI : Niko Kovac, Youssouf Fofana… Les réactions après la défaite contre Lens

Si devant, l’entraîneur monégasque a tenu à souligner qu’il pouvait compter sur « trois attaquants de très grande qualité avec Wissam, Kevin et Pietro, qui peuvent marquer dans toutes les positions, que ce soit en match ou à l’entraînement », au milieu de terrain, un changement n’est pas à écarter. Aurélien Tchouaméni marquant le pas physiquement, Florentino Luis pourrait avoir une nouvelle chance de se monter, tout comme Cesc Fabregas, souvent brillant lors de ses quelques apparitions cette saison.Une chose est sûre, après une série de quatre victoires consécutives moralement éprouvante et une mauvaise spirale de trois défaites d’affilée, cette équipe de Monaco semble avoir besoin de sang frais. Et vite.