Après trois semaines de procès, la cour d’assises des Alpes-Maritimes a rendu son verdict concernant l’affaire Jacqueline Veyrac.

Le verdict vient de tomber. Les principaux accusés du rapt de Jacqueline Veyrac viennent d’être condamnés à des peines de prison allant de 2 à 18 ans. En 2016, la niçoise qui détient le restaurant La Réserve à Nice et le Grand Hôtel cinq étoiles à Cannes, avait été kidnappée. Après deux jours ligotée à l’arrière d’un véhicule, cette dernière avait été retrouvée par un passant.

Je n’ai pas grand chose à dire sauf que ma vie a changé

Jacqueline Veyrac

Le principal accusé dans cette affaire, Giuseppe Serena, ancien gérant du restaurant La Réserve, est condamné à 18 ans de prison pour complicité d’enlèvement. L’avocate générale avait demandé une peine de 30 ans de réclusion criminelle. Il serait à l’origine d’une première tentative d’enlèvement en 2013, pour venger la résiliation de son contrat.

Jusqu’à 15 ans de prison pour les accusés

Alors que ses co-accusés l’avaient dénoncé, Giuseppe Serena refusait d’avouer être l’organisateur de ce rapt. Le seul à avoir reconnu les faits est Philip Dutton, un ex-militaire britannique. Ce dernier a écopé de 14 ans de réclusion criminelle. Le détective privé Luc Goursolas a été condamné à deux ans de prison, dont un avec sursis pour ne pas avoir dénoncé les ravisseurs. Les trois jeunes, membres de gangs niçois, recrutés pour enlever Jacqueline Veyrac ont reçu des peines allant de 14 à 15 ans de prison. Sur les treize accusés de l’enlèvement, cinq ont finalement été acquittés.