Face à la situation inquiétante des Alpes-Maritimes, la direction du CHU de Nice et celle du CHPG renforcent leur partenariat, ce jeudi 8 avril, pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Renforcer les liens en temps de pandémie, c’est possible. Compte tenu du taux d’incidence, toujours très élevé dans le département des Alpes-Maritimes (supérieur à 400) et de la disponibilité de lits de soins critiques à Monaco, le CHPG et le CHU de Nice ont décidé de s’unir. Le Centre Hospitalier Princesse Grace pourra dorénavant accueillir par transfert des malades en provenance de Nice et de la partie ouest du Département voisin.

Cette coopération s’est concrétisée par la venue de Charles Guépratte, Directeur général du CHU de Nice, au CHPG. Ce dernier a pu visiter les lieux et échanger avec Benoîte de Sevelinges, directeur du CHPG et le Pr Isabell Rouquette, chef de service d’Anesthésie Réanimation.

Un coopération qui ne date pas d’hier

Les deux établissements étaient déjà en collaboration, avant que la crise sanitaire vienne renforcer ce lien. En effet, le CHU de Nice n’a pas attendu avant de « fournir sur sa dotation des masques et équipements de protection, de coordonner l’envoi des équipes médicales dans le Grand Est et de préserver ses filières de recours hors covid, telles que l’onco-hématologie, pour accueillir les patients du CHPG » selon le communiqué. Le CHPG a également aidé à sa manière, notamment en assurant le soin des patients de son territoire de santé et en prêtant main-forte aux vallées, par exemple.

De plus, le CHPG rappelle disposer de 12 lits en réanimation et le CHU de Nice de 38 lits (ce qui correspond à 45 % de l’offre de soins du territoire).

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Covid-19 : les derniers indicateurs à Monaco et dans les Alpes-Maritimes