Si le bilan sanitaire de la Principauté s’élève à 2503 personnes touchées par la Covid-19 depuis le début de la pandémie, le nombre de nouveaux cas reste désormais faible, au quotidien. Monaco a pour l’instant vacciné plus de 40% de sa population et a ouvert la vaccination aux monégasques et aux résidents âgés de 35 ans et plus. 

Dès le lundi 31 mai prochain, la France s’apprête à ouvrir l’accès à la vaccination pour l’ensemble des personnes de plus de 18 ans, sans condition. Les Monégasques et résidents de la Principauté ne peuvent être vaccinés qu’à partir de l’âge 35 ans, pour l’instant. Seules exceptions ? Les personnes âgées de plus de 18 ans qui présentent des facteurs à risque de comorbidité peuvent recevoir le vaccin, tout comme les femmes enceintes.

Un vaccin qui n’agit pas sur le noyau de la cellule

«Il y a notamment des travaux intéressants sur des antiviraux mais qui ne sont malheureusement pas encore suffisamment au point : la vaccination s’impose comme le seul outil actuel pour permettre une immunité », a récemment rappelé le Dr. Thomas Killian, médecin généraliste à Monaco, lors d’une récente interview accordée à Monaco Info.

« Actuellement, nous savons que les vaccins à ARN ont un mécanisme d’action spécifique qui ne va pas agir sur le noyau de la cellule, ce qui est important puisque notre patrimoine génétique se trouve à l’intérieur du noyau », a-t-il précisé.

Le médecin généraliste a toutefois constaté que certains de ses patients ont connu quelques « effets indésirables classiques des vaccins tels que des courbatures, un peu de fièvre ». « Sur la Principauté, nous n’avons noté aucune complication grave sur l’ensemble des patients qui ont été vaccinés. »

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Un film antimicrobien «tueur» de Covid-19 pour protéger Monaco