L’aéroport Nice Côte d’Azur vient d’acquérir un puissant lidar, un radar de vents cisaillants, grâce aux services de Météo France.

Cette technologie mise au point par le fabricant japonais Mitsubishi Electric Corporation permet à l’aéroport niçois, particulièrement sujet à des épisodes de cisaillement de vent, de compléter ainsi son dispositif d’observation, améliorer la performance des opérations aériennes, ainsi que de renforcer la sécurité des passagers.

L’implantation géographique de l’aéroport, niché entre la mer Méditerranée et les montagnes alpines, en fait un lieu où les variations soudaines du vent peuvent compliquer la phase d’atterrissage des avions.

Anticiper les effets de turbulence

En 2014, Météo France avait donc installé un radar band-X afin de détecter les variations du vent au sein des nuages et des gouttes de pluie.

Le nouveau radar permettra, quant à lui, d’analyser ces cisaillement par temps sec et d’ainsi anticiper les effets de turbulence jusqu’à 10 minutes avant. Grâce à ces données, les pilotes d’avion pourront donc adapter leur manœuvre lors du décollage.

>> À LIRE AUSSI : Cet été, l’aéroport de Nice accroît son offre de destinations