Le Festival de Télévision de Monte-Carlo accueillera le documentaire d’investigation dans le cadre de son partenariat avec la Fondation Prince Albert II.

Lions, Bones & Bullets est un documentaire inscrit dans son temps. En effet, lors du début de la crise sanitaire du Covid-19, de nombreuses questions sur l’origine de la maladie ont porté autour du commerce d’animaux. Justement, Lions, Bones & Bullets vient mettre l’accent sur le commerce des lions qui, d’apparence, est pour la chasse aux trophées, mais qui derrière cache une vérité plus dérangeante : celle de la convoitise de la faune sauvage africaine pour l’utiliser dans la médecine chinoise.

Richard Peirce, un auteur passionné par la vie sauvage, a mené cette enquête depuis des fermes d’élevage de lions sud-africaines jusqu’aux trafiquants du Sud-Est asiatique.

Le sort de la population des lions joue un rôle déterminant pour le futur de la faune sauvage en Afrique

Richard Peirce

Les enjeux environnementaux au cœur du projet

Lions, Bones & Bullets s’ancre parfaitement dans les valeurs véhiculées par la Fondation Albert II : celles de la préservation de la biodiversité mais aussi de la sensibilisation les populations. De plus, dans le cadre du Festival de Télévision de Monte-Carlo, le documentaire a trouvé l’endroit idéal pour faire rugir ses lions en avant-première mondiale. Laurent Puons, Vice-Président Délégué du Festival de Télévision de Monte-Carlo a rappelé que « notre Festival a toujours placé les questions environnementales au premier plan, notamment au travers du Prix Spécial du Prince Rainier III, décerné au documentaire traitant le mieux ces thématiques.« 

>> A LIRE AUSSI : PHOTOS. La Princesse Charlène s’engage contre le braconnage

Le 21 juin à 19h – Grimaldi Forum

Pour participer, rendez-vous sur le site du Festival de Télévision de Monte-Carlo.