La manifestation anti-pass sanitaire de ce week-end a rassemblé entre 450 et 500 personnes contre le projet de loi débattu au Conseil National ce mardi.

Samedi 11 septembre, entre 450 et 500 manifestants ont défilé au sein de la Principauté pour protester contre le projet de loi relatif à la lutte contre la COVID-19. Selon le décompte effectué par la Sûreté Publique, la participation est en baisse de 40 % par rapport à la semaine d’avant. Les manifestants demandent des engagements écrits de la part du gouvernement au sujet du pass sanitaire et de l’obligation vaccinale. En effet, le projet de loi va être discuté au Conseil national ce mardi 14 septembre, avec très certainement la prise d’une décision.

Un appel à la vaccination pour vaincre la pandémie

Ces amendements qui nous ont été communiqués sont tout à fait acceptables, nous avons eu un dialogue très riche, a témoigné Pierre Dartout, ministre d’État. Nous attendons maintenant le vote par le Conseil national qui interviendra mardi”. Le projet de loi concerne l’obligation pour les salariés et professions libérales œuvrant pour les personnes fragiles ou vulnérables de se faire vacciner. Rappelons que selon les derniers chiffres officiels, 26 451 Monégasques, soit 76,82% de la population âgée de 12 ans et plus, sont primo-vaccinés. Un pourcentage encourageant que le gouvernement souhaite continuer à développer lors des semaines à venir.

>> À LIRE AUSSI : Vaccination obligatoire des soignants : entre colère et bon sens