Le pilote monégasque de la Scuderia Ferrari a terminé au pied du podium, ce dimanche, à l’issue d’un Grand Prix de Turquie remporté par Valtteri Bottas (Mercedes).

Il a une nouvelle fois failli s’offrir son troisième succès en Formule 1. Mais comme à Silverstone (Grande-Bretagne), Charles Leclerc a laissé échapper la victoire en fin de course. Parti depuis la troisième place sur la grille, le Monégasque a bien négocié son départ avant de se retrouver en tête au jeu des arrêts aux stands. À la lutte avec Valtteri Bottas, Leclerc a fini par voir le Finlandais lui passer devant alors qu’il partait pour une stratégie à un seul arrêt.

>> À LIRE AUSSI : F1 : Charles Leclerc, Carlos Sainz Jr, qui terminera devant à l’issue de la saison ?

« Je perdais beaucoup de temps à la fin, regrettait le Monégasque au micro de Canal+. Il y a eu une période où on était avec les pneus usés et on était plus rapide, dans les six, sept premiers tours, que Bottas avec ses pneus neufs. » Dépassé par le Finlandais, Charles Leclerc n’a pas été en mesure de suivre la cadence imposée par le pilote Mercedes.

Une quatrième place amère

« Il a trouvé de la performance et là, il était deux secondes plus rapide par tour donc on a dû s’arrêter. Le deuxième train de pneus était très compliqué à mettre en route et ça nous a malheureusement fait perdre le podium. On a fait le mauvais choix. » Une déception pour le Monégasque, qui a dû se contenter de la quatrième place à l’arrivée.

>> À LIRE AUSSI : Formule 1 : La malchance s’abat-elle sur Charles Leclerc cette saison ?

Deuxième, Max Verstappen (Red Bull) en profite lui pour reprendre la tête du championnat du monde, devant Lewis Hamilton (Mercedes), qui a terminé ce Grand Prix à la cinquième place. Sergio Pérez (Red Bull) a lui pris la troisième place. Prochain rendez-vous, dans quinze jours, pour le Grand Prix des États-Unis.