Au coude-à-coude au Championnat du monde, le pilote monégasque et son coéquipier espagnol se livrent un duel à distance passionnant au volant de la SF21. Si Charles Leclerc a réalisé quelques coups d’éclats, Carlos Sainz a pour sa part fait preuve de plus de régularité, ce qui lui permet d’être devant au classement. Mais alors, qui finira devant l’autre en fin de saison ?

83 points pour le premier. 80 points pour le second. Après onze Grands Prix disputés cette saison et à dix manches de la fin du championnat, Carlos Sainz Jr et Charles Leclerc pointent respectivement au sixième et septième rang du classement des pilotes. Une bonne nouvelle pour la Scuderia Ferrari, qui en profite pour pointer au troisième rang des constructeurs, à égalité avec McLaren (163 points).

>> À LIRE AUSSI : Formule 1 : La malchance s’abat-elle sur Charles Leclerc cette saison ?

Une véritable progression pour la firme italienne, qui restait sur l’une des pires saison de son histoire en 2020 avec une sixième place finale (131 points). Avec déjà 32 points de plus que le total final de la saison dernière, la « Scud » navigue dans des temps de passage bien plus élevés qu’en 2020. La principale raison de ce nouveau tempo ? L’arrivée de Carlos Sainz Jr en provenance de McLaren, qui contrairement à son prédécesseur, Sebastian Vettel, apporte une vraie concurrence à Charles Leclerc.

Pas de pilote n°1 au sein de la Scuderia Ferrari ?

Devant le Monégasque, le natif de Madrid est le pilote ayant changé d’écurie cet hiver qui s’est le mieux intégré dans sa nouvelle voiture. Après avoir terminé deuxième la saison dernière au Grand Prix de Monza juste derrière Pierre Gasly, le pilote Ferrari s’est encore rapproché cette saison de la victoire avec une deuxième place à Monaco et une troisième place lors du Grand Prix de Hongrie après la disqualification de Sebastian Vettel. De quoi mettre la pression sur Charles Leclerc, pourtant tout proche de la victoire à Silvertsone et auteur de deux poles positions à Monaco puis à Bakou.

Travel Club Monaco

Mattia Binotto, directeur de la Scuderia Ferrari, dans les colonnes de L’Équipe : « Nous avons le meilleur duo du plateau. Ils sont jeunes tous les deux, ce qui est prometteur. Charles (Leclerc) continue de progresser et il n’a pas encore atteint son meilleur niveau. Si vous retirez les deux GP où il a abandonné sans qu’il ne soit responsable, vous mesurez mieux son potentiel. Quant à Carlos (Sainz), il s’est rapidement intégré à l’usine, avec son équipier et ses ingénieurs. Là encore, je me réjouis de le voir encore meilleur dans les prochains mois. Quand nous avons choisi de prendre Carlos Sainz, nous avions longuement étudié ses statistiques. Nous savions qu’il était très régulier en course et nous n’avons pas oublié que lors de sa première saison chez Toro Rosso, il a fait jeu égal avec Max (Verstappen). Cela prouve que nous avons fait le bon choix même si je pense qu’il peut encore progresser, qu’il a une belle marge. Il y a encore beaucoup à attendre des deux. »


Ce week-end, à l’occasion du Grand Prix de Belgique sur le mythique tracé de Spa-Francorchamps et après quatre semaines de coupure, les deux pilotes s’apprêtent à reprendre leur duel. Entre un Leclerc frappé par la malchance cette saison et un Sainz Jr de plus en plus à l’aise au volant de la SF21, le rapport de force entre les deux pilotes semble s’être inversé ces dernières semaines.

>> À LIRE AUSSI : Formule 1 : 5 bonnes raisons de suivre la saison 2021

Mais c’est sans compter sur la persévérance du pilote monégasque, déterminé à conjurer le sort dans cette deuxième partie de saison pour tenter d’accrocher au minima une place dans les cinq premiers en fin de saison. Si Lando Norris (McLaren) semble s’affirmer comme la troisième force du plateau derrière l’intouchable duo Hamilton-Verstappen, Charles Leclerc a par instants démontré cette saison qu’il pouvait lui aussi se mêler à la bataille. Et avec deux tracés qui l’ont sacré en 2019 (Spa-Francorchamps, Monza) encore à dompter dans cette deuxième partie de saison, le Monégasque pourrait bien encore nous offrir de belles surprises.