À l’aube de le saison 2021 de Formule 1, qui reprend ses droits ce week-end à l’occasion du Grand Prix de Bahreïn, nous avons recensé cinq bonnes raisons de suivre attentivement cette nouvelle saison, qui s’annonce passionnante, en attendant le nouveau règlement en 2022.

Parce que Lewis Hamilton peut faire le grand huit

Le débat pourrait prendre fin dès cette saison. À 36 ans, le Britannique n’est plus qu’à un titre du record suprême : celui du pilote ayant remporté le plus de championnats du monde. Avec sept titres au compteur, Lewis Hamilton a égalé l’année dernière Michael Schumacher et semble bien parti pour être considéré comme le meilleur pilote de tous les temps. Car en plus d’un huitième titre mondial, le leader de chez Mercedes devrait sans trop de soucis remporter son 100e Grand Prix (95 actuellement) et décrocher sa 100e pole position (98 pour l’instant). Le tout avant de prendre définitivement sa retraite alors qu’un nouveau règlement entrera en vigueur en 2022 ? Réponse en fin de saison.

© Mercedes AMG

Parce que Fernando Alonso est de retour

Il est l’un des pilotes les plus talentueux de sa génération. Les fans l’adorent. Et certains jeunes pilotes du paddock l’avaient comme modèle dans leur jeunesse. À 39 ans et après deux ans loin des circuits – de Formule 1, car l’Espagnol a remporté à deux reprises les 24 Heures du Mans et participé au Dakar – Fernando Alonso s’apprête à faire son grand retour en F1 au volant d’Alpine, ex-Renault. Une écurie qu’il connaît bien, puisqu’il avait remporté ses deux titres mondiaux en 2005 et 2006. Si ses dernières saisons en Formule 1 ont été contrariantes (chez McLaren, durant quatre saisons, Alonso n’a jamais été en mesure de jouer les premiers rôles), « El Toro de Asturias » entend bien s’offrir une dernière parenthèse enchantée, lui qui a signé pour deux saisons avec la firme française.

© Alpine F1 Team

Parce qu’Aston Martin et Alpine apportent du neuf

Elles sont nouvelles, au moins en apparence, et elles sont belles. Cette saison, la grille verra Alpine et Aston Martin prendre la place de Renault et Racing Point. Du jaune au bleu pour l’écurie française. Du rose au vert pour la firme anglaise. Deux changements d’identité qui ne s’accompagneront pas forcément d’évolutions de performances, tant le match entre les écuries du deuxième chapeau – derrière Mercedes et Red Bull – semble indécis et passionnant, avec McLaren, Ferrari, Alpha Tauri et donc Alpine et Aston Martin. Si les deux écuries ont déjà conquis les fans par leur livret, il faudra rapidement en faire de même sur la piste.

© Aston Martin Racing

Parce que Charles Leclerc et Ferrari sont attendus au tournant

Après une saison décevante, la pire depuis 40 ans avec une sixième place au championnat du monde des constructeurs, la Scuderia Ferrari n’a pas d’autre choix que de repartir de l’avant. Avec un nouveau pilote, l’Espagnol Carlos Sainz, venu remplacer Sebastian Vettel, et de nombreuses modifications apportées sur la SF21 (gain de 25 chevaux, nouvelle transmission, nouvelle suspension, aérodynamique modifiée) l’écurie italienne attend beaucoup de cette nouvelle saison, en attendant 2022 et le nouveau règlement, pour disputer à nouveau le titre pilotes et constructeurs. Avec un Charles Leclerc revanchard et qui entend rapidement faire oublier 2020, cette saison 2021 pourrait être celle de la rédemption pour les Rouges. Avec quelques podiums et une victoire en poche ?

© Scuderia Ferrari

Parce qu’un Schumacher sera sur la grille

C’est un nom à part, qui rime avec Formule 1 et qui raisonne sans cesse dans les paddocks, tout en se glissant dans chaque livres des records. Après Schumacher père, Schumacher frère, voici venu le temps de Schumacher fils. À 22 ans, l’Allemand né en Suisse sera le roockie le plus attendu du plateau. Champion de F2 la saison dernière, Mick Schumacher devra affronter la pression de son nom au sein de la modeste écurie Haas, qui, il en est certain, ne jouera pas les premiers rôles en piste. Aux côtés du sulfureux Nikita Mazepin, fils du propriétaire de l’écurie, lui aussi novice en Formule 1, le dernier né des Schumacher aura une première mission cette saison : battre son coéquipier. En attendant des jours meilleurs en 2022.

© Haas F1 Team

>> À LIRE AUSSI : Formule 1 : Les 10 monoplaces 2021 en photos

>> À LIRE AUSSI : Calendrier F1 2021 : Les dates et les horaires des 23 Grand-Prix