Le Monégasque a signé la pole position, ce samedi, lors des qualifications du Grand Prix de Monaco. Mais le pilote de la Scuderia Ferrari a été victime d’une sortie de piste dans les dernières secondes de la Q3, qui pourrait le priver de sa pole.

Au terme d’une séance de qualification rocambolesque, qui a vu Charles Leclerc (Ferrari) décrocher la pole position avant de fracasser sa monoplace dans les dernières secondes des qualifications, le Monégasque a réalisé la meilleure performance de sa carrière chez lui en Principauté.

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Monaco : Charles Leclerc peut-il s’offrir un premier podium à domicile ?

Avec un chrono en 1’10’346, le pilote Ferrari a devancé Max Verstappen (Red Bull) de 230 millièmes et Valtteri Bottas (Mercedes) de 255 millièmes. Son coéquipier Carlos Sainz partira lui depuis la quatrième place sur la grille (1’10’611). Mais en tapant dans les rails de sécurité à moins d’une minute de la fin de la séance de qualifications, Leclerc a provoqué un drapeau rouge.

Un incident qui pourrait lui coûter sa pole position, en fonction de l’état de sa boîte de vitesse. « Je ne sais pas si demain (dimanche) je partirais premier ou dernier… soufflait-t-il à l’issue des qualifications. Cela dépend de l’état de ma boîte de vitesse. J’espère vraiment qu’elle n’est pas cassée. Ça n’avait pas l’air top quand j’ai regardé l’arrière de la voiture donc je croise les doigts. On verra en fin de soirée. Il faudra accepter la décision. »

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Monaco : Charles Leclerc domine les essais libres 2

Éblouissant au volant de sa Ferrari depuis le début du week-end, lui qui a signé le meilleur temps des essais libres 2 jeudi, Charles Leclerc pourrait en effet être pénalisé sur la grille et partir de la dernière position si sa boîte de vitesse devait à être changée. « Je ne dis jamais qu’un tour est parfait mais j’étais très content de mon tour. J’ai fait tout ce que je voulais faire donc je suis très content. »