Sur le circuit de Silverstone, Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Grande Bretagne. En tête jusqu’à trois tours de la fin, Charles Leclerc est passé tout proche de sa troisième victoire en Formule 1, dans une course marquée par la violente sortie de piste de Max Verstappen.

C’est un dénouement cruel, un scénario haletant, qui laisse d’immenses regrets à Charles Leclerc (Ferrari). Après sa bouleversante mésaventure lors du Grand Prix de Monaco, le Monégasque a vécu une nouvelle désillusion à Silverstone. Parti depuis la quatrième place sur la grille de départ, le Monégasque a rapidement pris le meilleur sur Valtteri Bottas (Mercedes) pour s’emparer de la troisième place, avant d’assister à la terrible sortie de piste de Max Verstappen (Red Bull).

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix d’Autriche : Verstappen récidive, Leclerc dans le top 10

À la lutte avec Lewis Hamilton (Mercedes) dans les deux premiers tours de la course, le leader du championnat du monde a heurté la monoplace du Britannique, envoyant sa Red Bull dans les pneumatiques. Un crash impressionnant qui a provoqué un drapeau rouge et qui a permis à Charles Leclerc (Ferrari) de s’emparer de la première place.

Leclerc n’a rien pu faire pour résister à Hamilton

Reparti en pole position du deuxième départ de ce Grand Prix de Grande-Bretagne, le pilote Ferrari a d’abord résisté à Lewis Hamilton, pas aidé par une pénalité de dix secondes, conséquence de son accrochage avec Verstappen, avant de craquer en fin de course. Sur un rythme impressionnant, le septuple champion champion du monde a vu son retard fondre comme neige au soleil pour réapparaître dans les rétroviseurs de Leclerc.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Styrie : Verstappen enchaîne, Leclerc élu pilote du jour

Et face à la puissance de la Mercedes, Charles Leclerc n’a rien pu faire pour conserver sa première place. Si la déception est immense à l’arrivée, le Monégasque signe néanmoins un magnifique podium en Angleterre. Prochain rendez-vous à Budapest, en Hongrie, le 1er août prochain. Au championnat du monde, Lewis Hamilton (177 points) revient à 5 points de Max Verstappen (182 points), qui a dû se contenter ce week-end des trois maigres petits points de la victoire lors de la course sprint. Charles Leclerc pointe lui à la sixième place (80 points).

Charles Leclerc (Ferrari) : « C’est difficile de savourer ce podium après ce scénario. Je ne me suis pas donné à 100% mais à 200% tout au long de la course. On s’attendait à être compétitif après les qualifications, mais pas au point de lutter pour la victoire jusqu’à la fin. Nous avons été beaucoup plus rapide que ce que nous avions l’habitude jusqu’ici. L’équipe réalise un travail incroyable et nous allons continuer tous ensemble pour revivre ce type de course. Nous allons dans la bonne direction »