Terriblement déçu il y a quinze jours après son abandon à Monaco, Charles Leclerc (Ferrari) a signé une deuxième pole position consécutive, ce samedi à Bakou.

Au terme d’une séance de qualifications à rallonge suite aux nombreuses sorties de piste qui ont causé l’apparition de plusieurs drapeaux rouges, Charles Leclerc (Ferrari) a signé un chrono en 1’41’218 pour décrocher la pole position.

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Monaco : Charles Leclerc contraint à l’abandon avant le départ

Sur le circuit urbain de Bakou, le Monégasque a devancé Lewis Hamilton (Mercedes) et Max Verstappen (Red Bull), qui ont respectivement signé des temps en 1’41’450 et 1’41’563, devant Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Carlos Sainz (Ferrari).

« Je ne m’attendais pas à être aussi compétitif »

« C’était un tour moyen où j’ai commis quelques erreurs dans certains virages, mais j’ai pu profiter de l’énorme aspiration sur Lewis (Hamilton) dans le dernier secteur, confiait Leclerc au micro de Canal +. Je ne m’attendais pas à être aussi compétitif. C’est génial de partir en pole position. La voiture est plutôt pas mal mais on sait que les Red Bull ont quelque chose en plus, on l’a vu lors des essais libres. Tout est possible, on va tout faire pour garder cette première place. »

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Monaco : Charles Leclerc signe la pole position

Sixième manche de la saison, le Grand Prix d’Azerbaïdjan s’élancera ce dimanche à 14h. Pour rappel, Max Verstappen (105 points) occupe pour l’instant la première place du championnat du monde, devant Lewis Hamilton (101 points) et Lando Norris. Charles Leclerc occupe lui le sixième rang (40 points).